Basket-Ball Prénationale: l’ABC Nazairien tombe le leader Rezé44.

0
574
ABCN-Rezé44-2

Basket-Ball: Pré-Nationale Masculine        

ABCN Saint-Nazaire – Nantes-Rezé : 73 – 63

L’agressivité nazairienne a fait la différence

Fiche technique :

ABCN Saint-Nazaire / Nantes-Rezé : 73-63 (MT : 41-36)

C’est à un très grand match de basket auquel ont pu assister les quelques 400 spectateurs présents dans la salle Georges-Carpentier.  Du haut niveau assurément. Plus que dans la technique c’est dans l’agressivité (dans le bon sens du terme) que les Nazairiens se sont distingués.

A un tel point que les Nanto-Rezéens n’ont jamais trouvé la solution pour contrecarrer le plan mis en place par les hommes de Steve Daulois.

Une performance d’équipe mais surtout de club. On aura, en effet, noté la belle prestation d’Augustin Jouan issu des rangs de l’équipe réserve. Lui et ses copains ont fait un très grand et très beau match.

Les réactions

Steve Dauloir (entraineur ABCN Saint-Nazaire) :

« C’est un match avec beaucoup d’intensité. Ces derniers temps on manquait de constance à ce niveau. J’ai d’ailleurs passé un grand coup de gueule à l’entrainement jeudi pour qu’on puisse retrouver de la motivation et de la concentration. Je remercie tous les joueurs pour leur investissement. C’est une victoire qui fait du bien au moral et cela prouve qu’on est capables de faire de grandes choses. Il faut simplement garder l’intensité et la concentration tout au long de la saison. C’est ce qui est le plus important ».

Bertrand Léger (entraineur Nantes-Rezé) :

« On est tombé contre une équipe très athlétique et on n’est pas habitués à ce genre de confrontation. C’est une équipe très bien organisée en défense et nous on n’est pas habitué à jouer contre une opposition aussi forte sur les postes arrière. On n’a jamais trouvé la solution. Nous sommes menés tout le match. On revient en fin de rencontre mais cela aurait été un hold hup si on l’avait emporté. Félicitations à l’ABCN qui est la meilleure équipe qu’on ait rencontré jusqu’à maintenant ».

Gilles DAVID (Photos Didier Pollart)