Basket Pro.B: L’Hermine s’incline à nouveau à domicile 88-103.

0
187

Le Nantes Basket Hermine passe à côté de son sujet

Toujours en course pour valider son maintien avant les trois derniers rendez-vous face à Denain vendredi prochain et les deux derniers déplacements à la Rochelle et Vichy, les Nantais qui recevaient Antibes ont oublié de jouer durant 30 minutes.

Une faillite presque collective si l’on excepte les 26 points de Lutete, 15 de Gauthier et 11 de Thomas. 

Les hommes de Laurent Pluvy étaient loin de leur standard avec un jeu sans maîtrise, une maladresse chronique à trois points et même dans la raquette. Si l’on rajoute le déficit de taille pour le rebond, les Ligériens n’ont pas vu le jour en accusant un retard de 21 points à la pause (34-55) pour atteindre 53-82, 30ᵉ. 

Dans un dernier baroud d’honneur, les Nantais ont redressé la barre lors du 4ᵉ quart pour revenir à 84-95 (38ᵉ), mais les Antibois ont tenu bon pour s’imposer.

Xavier Lolliot.

Nantes BH – Antibes

88-103

(20-25, 14-30, 19-27, 35-21)

Affluence : 2 518 spectateurs

Nantes : Thomas 11, Nze 9, Lutete 26, Dinal 6, Govens 0 puis Keita 6, Gauthier 15, Legat 0, Gibey 3,

Antibes : Palo 11, Gbetkom Bikantchou 7, Boyer 25, Perrin 10, Green 18 puis Choh 7, Minkonda 8, Pitard 7, Monclar 10

Laurent Pluvy entraîneur de Nantes : « Lorsque l’on est 30 minutes sans jouer, tu te fais gifler. Prendre 25 points en 10 minutes. Heureusement qu’il y a les 12 points de Lutete. Durant 30 minutes, tu es en retard sur tous les jeux, cela a été une véritable boucherie due à une démobilisation générale. On a montré tout ce qu’il ne fallait pas faire. Nous galvaudons notre fin de saison. Jusqu’à février, nous étions bien, depuis mars, la cohésion s’est effritée au fil des journées. Les joueurs gâchent leur aventure en cette fin de saison. Comme d’habitude, il y a 3 ou 4 qui sonnent la révolte comme nous l’avons vu dans le 4ᵉ quart-temps, mais nous étions trop loin pour revenir au score. »

Harvey Gauthier (meneur) : « Nous avons joué pendant 30 minutes sans intensité. Il y a que dans le 4e quart temps que nous avons réagi. Il fait se nourrir de cela pour aborder l’entame de nos trois dernières rencontres. Nous savons que nous avons un déficit de taille dans la raquette, nous devons nous adapter et proposer un jeu différent. »

J.D. Jackson (entraîneur d’Antibes) : « À la fin du 3ᵉ quart, il y avait 30 points. Nantes a proposé une défense de zone qui ne nous offrait pas de situation de shoots et ensuite, il y a eu une sur-agressivité défensivement de leur part. Nous avons été moins précis dans notre jeu avec des pertes de ballons. Nantes a su en profiter. Nous étions avant ce match dans l’optique de terminer la saison avec 4 victoires et pourquoi pas si l’occasion se présente, prendre une place en play off. »