Rugby: Le RC Trignac a déjà le regard sur la prochaine saison.

0
107

Rugby

RC Trignac

Un beau parcours prometteur d’un bel avenir

Les Trignacais sont passés à un bec de canard de se qualifier contre Monaco. Mais le parcours réalisé par les Briérons leur laisse espérer de bien belles choses pour la saison prochaine.

On connait l’adage « Il n’y a pas de défaite encourageante ». Et pourtant ! Celle subie par les Trignacais à Monaco en 1/32èmes de finale de Fédérale 3 peut laisser des regrets aux Briérons. A la mi-temps, le RC avait fait son retard du match aller. « A ce moment-là, j’y ait cru. On fait notre meilleure première mi-temps de la saison » affirme Jean-Yves Quintin. Mais 2 essais encaissés dès le début du second acte ont plombé les derniers espoirs des rouge et noir. « Sans les blessés, on pouvait passer » est persuadé le président trignacais. « On encaisse des essais sur des fautes de notre part et ensuite on déjoue ».

Une défaite qui prive les Briérons d’une qualification pour les 1/16èmes de Finale et d’une possible accession en Fédérale 2.

Une grosse déception pour les joueurs, dirigeants et supporters du RCT. Pourtant Jean-Yves Quintin veut positiver. « Je suis très content du groupe, sur ce qu’on a fait on ne méritait pas un tel écart. On a respecté la philosophie du club en faisant du jeu. Je pense qu’on a laissé une belle image à Monaco ».

De belles images, les Trignacais espèrent en collectionner la saison prochaine. « Notre objectif sera d’accéder en Fédérale 2 » assène Jean-Yves Quintin. Il faudra être forts dans un championnat de Fédérale 3 nouvelle formule dont on devrait prochainement connaitre les détails d’organisation.

Nouvelle formule mais aussi nouvel effectif pour les Briérons. En effet, quelques joueurs vont raccrocher les crampons mais d’autres sont attendus sur les bords du Brivet. « C’est encore trop tôt pour révéler les noms de nos prochains renforts » glisse Jean-Yves Quintin.

Côté staff technique si Paul Walsh et Jean-Paul Christmann restent, Karim Aït-Oufkir devrait prendre du recul pour raisons professionnelles. Il sera remplacé. Mais, là aussi Jean-Yves Quintin se veut énigmatique « On connait son nom mais on ne le révèlera qu’en temps voulu ».

Une chose est certaine tout est mis en œuvre à tous les étages d’un club, qui fêtera ses 110ans le 30 août prochain, pour que le plus beau cadeau de cet anniversaire soit une accession en Fédérale 2.

Gilles DAVID