Football N.3: Saint-Nazaire et La Châtaigneraie dos à dos.

0
203

On peut dire que la partie s’est jouée au talent des deux gardiens de chaque camp : Minier côté nazairien et Petit côté vendéen. Aussi, en manque d’inspiration arrivée à la hauteur des dix-huit mètres, comme si le ballon leur brûlait les pieds, chaque équipe n’arrivait pas à faire la différence au tableau d’affichage. 

 » C’est difficile à dire et mes sentiments sont partagés » analysait le coach local Pierre Talmont. 

Dominé dans l’ensemble par leurs adversaires mais pas battu, le SNAF n’a toujours pas gagné et s’enlise au classement. « Ils loupent trois occasions plus difficiles à mettre au fond des filets qu’en dehors. » commentait le technicien Pierre Talmont. 

Ce match-là, le SNAF aurait bien pu le perdre si l’attaquant vendéen Berjon n’aurait pas converti en buts ces trois occasions franches en un contre un devant le portier local Minier puis après un ballon raté de Fernandy Mendy et enfin lorsque son coéquipier Grellier, pourtant bien placé, tirait à bout portant au second poteau haut dessus de la balle transversale. Mais aucune des deux formations n’allait trouvait la faille dans un match finalement sans grande saveur et où les nazairiens montaient quand même en puissance après la pause. 

 » Maintenant on a un match au 5ème Tour de Coupe de France à l’extérieur contre Saumur qui évolue une division au-dessous de nous, çà reste intéressant parce qu’il n’y a pas à chercher une rencontre amicale. concluait Pierre Talmont.

SNAF – LA CHATAIGNERAIE : 0-0

Arnaud Barillé (Photo Didier Pollart)