Rugby. Fédérale 3: Saint-Nazaire domine les Sables.

0
324

Rugby

Fédérale 3

Saint-Nazaire Ovalie / RC Les Sables d’Olonne 32-10 (17-03)

Les Nazairiens ont tout dominé !

On aurait pu croire les Nazairiens sonnés après leur défaite dans le temps additionnel contre Trignac dimanche dernier. Si la semaine a été difficile, ils ont su se remotiver pour affronter les Sables d’Olonne dans un match couperet en vue de la qualification pour les phases finales. Et il faut croire qu’au fond du puit il existe de l’espoir et du talent pour les braves. Daminato (encore excellent dimanche) et ses partenaires ont réalisé une très belle prestation face à une équipe sablaise qui s’annonçait pourtant redoutable.

Dans ce contexte particulier les rouge et noir ont réussi à « remettre les bretelles à l’heure » pour employer une de ces formules dont le rugby a le secret.

De leur côté, les Vendéens ont surtout brillé par leur manque de conviction, leur laxisme dans la récupération des ballons et la fermeture des espaces.

Tout le contraire d’une équipe nazairienne qui tout au long de la partie a escagassé son adversaire du jour avec un jeu bien ficelé et bien souvent enlevé.

Avec au final une très belle victoire agrémentée du bonus offensif.

Avec ce succès c’est tout le club qui est regaillardi.

De quoi aborder avec optimisme les prochaines échéances.

On regrettera tout de même que l’arbitre, qui aurait dû passer inaperçu ait quelques peu gâché les velléités offensives des uns et des autres par ses coups de sifflets intempestifs et ses décisions difficilement compréhensibles même pour les meilleurs des spécialistes.

Les réactions

Yann Dorbeaux (entraineur Saint-Nazaire Ovalie) :

« C’est un match sérieux même si on fait preuve de trop d’indiscipline en 1ère mi-temps où on commet beaucoup de fautes. Les joueurs ont réussi à régler le truc même si l’arbitre a été très sévère en sifflant beaucoup. Dans l’ensemble les joueurs ont été hyper sérieux. Ils ont été collectifs, ils ont joué ensemble. C’est ce que je leur ai dit. Quand on joue ensemble, on marque 30 points et on gagne contre le 4ème de la poule. On savait qu’en perdant ce serait compliqué de se qualifier pour les phases finales. Là on n’est pas encore qualifiés mais on gagne avec le bonus en plus et cela fait plaisir. On s’était dit qu’il fallait lâcher le frein à main, ce qu’on n’a pas toujours fait depuis le début de saison. On a réussi à envoyer des ballons à l’aile sur quelques actions et quand on réussit à le faire avec les qualités qu’on a, cela fini souvent derrière les poteaux. Même s’il vient un peu tard, c’est un match qui peut nous servir de déclic pour le reste de la saison. ».

Julien Chastanet (entraineur RC Les Sables d’Olonne) :

« Il est clair qu’on n’était pas venu ici pour subir une telle défaite. Mais au vu de qu’on a produit sur le terrain on ne pouvait pas espérer autre chose. Quand on est défaillants en touche et en mêlée et que derrière on perd trop de ballons cela devient plus compliqué. Sur la possession, on tient le ballon plus que Saint-Nazaire mais sur chacunes de nos erreurs les Nazairiens ont marqué. C’est difficile de perdre de cette façon, mais cela va nous faire du bien, nous remettre les idées à l’endroit et surtout bien faire comprendre à l’ensemble du groupe qu’il faut travailler pour y arriver. Il faut aussi dire qu’on était sur le 4ème match du bloc avec 3 déplacements. Les organismes ne sont pas habitués à ce rythme de matchs mais on ne va pas se cacher derrière cela. On a perdu et Saint-Nazaire mérite sa victoire ».

Fiche technique :

Saint-Nazaire Ovalie / RC Les Sables d’Olonne : 32-10 (MT : 17-03)

Pour Saint-Nazaire : 04 essais : Brémond (6e), Renaud (37e), Cotten (51e), Daminato (77e) – 03 transformations : Damanitano (6e, 37e, 51e) – 02 pénalités : Damantitano (13e, 50e) – cartons jaunes : Tokotuu (40e), Kamoto (59e)

Pour Les Sables d’Olonne : 01 essai : Sindon (68e) – 01 transformation : Bernard (68e) – 01 pénalité : Bernard (11e)

Arbitre : M. Thomas Lustière (Normandie)

Réserves : Saint-Nazaire / Les Sables d’Olonne : 19-19

Gilles DAVID