RUGBY F1: Le Stade Nantais l’emporte 26-18 et monte en Nationale 2.

0
121

Le Stade Nantais accède à la Nationale 2

La 1/2 finale sera contre Genèvre qui joue dans le championnat Fédérale 1.

Pour le match le plus important de la saison et l’ultime au stade Pascal-Laporte, le Stade Nantais a décroché son billet pas sans mal pour l’échelon supérieur.

Dans un stade plein, les Éléphants ont dû attendre une nouvelle la fin de la seconde mi-temps pour se libérer pleinement et surtout mettre leurs adversaires hors de portée au score. À la pause, les Hauts Garonnais menaient d’un point et pensaient faire pencher la décision en leur faveur, mais avec un botteur loin de sa forme habituelle (11 points de ratés) et 3 autres points d’un autre botteur d’une distance de 55 m, les visiteurs ont laissé passer leurs chances pour mettre à mal les Nantais qui ont fait la différence après l’heure de jeu par un doublé de Charbonnel. 

Xavier Lolliot

Stade Nantais – Saint-Sulpice-sur-Lèze

26-18

Mi-temps : 9-10

Arbitre : M. Jobert (Nouvelle Aquitaine)

Affluence : 2 800 spectateurs

Nantes : 2 essais : Charbonnel (62ᵉ, 72ᵉ), 2 transformations et 4 Pénalités : (10e, 18ᵉ, 35ᵉ, 43ᵉ) de Le Bourhis

Saint-Sulpice : 2 essais : Roquebert (40ᵉ+2), Monadier (77e), 1 Transformation : (40ᵉ+2) et 2 Pénalités : (4ᵉ, 45ᵉ) de Tebaldini

Ils ont dit :

Florent Bonnefoy (manager) : « Je suis soulagé d’avoir pu gagner. Il faut rendre hommage à cette belle équipe de Saint-Sulpice qui a su nous poser des problèmes dans son jeu et qui n’a jamais rien lâché. Cette accession est l’aboutissement du travail de tout un groupe depuis juillet. C’était le projet du club. Maintenant nous allon ssouffler 3 jours avant de reprendre l’entrainement et poursuivre la compétition. »

Georges Souvent (Capitaine)  « Nous étions sous pression. Cette équipe avait tout à gagner, alors que nous malgré notre victoire au match aller, nous avions tout à perdre. Nous avons eu un jeu approximatif en première mi-temps, même si nous étions dominateurs en mêlée. Une fois encore, nous avons su être patients et l’apport du banc nous a permis de faire la différence. »

Dimitri Thouchkaieff (2ᵉ ligne) : « On savait que les 3 points d’avance n’étaient pas suffisants face à cette formation de Saint-Sulpice. D’ailleurs l’essai concédé en fin de première mi-temps nous a mis la pression. Une fois encore avec le banc, la situation a basculé en notre faveur. Nous avons travaillé depuis début juillet pour obtenir cette montée, ce qui était notre premier objectif, maintenant, il reste deux matchs et nous voulons aller le plus loin possible dans cette compétition. »

Dominique Coquelet (président de la ligue régional) : « C’est la victoire du rugby Nantais. Le club s’est structuré depuis l’arrivée de Philippe Saulnier à sa tête. Nantes est la locomotive du rugby des Pays de la Loire et il faut continuer à travailler avec les centres de formations pour conserver les jeunes talents chez-nous. D’ailleurs, la qualification des U18 du Stade Nantais en demi-finale cet après-midi en est la preuve, qu’il faut poursuivre dans cette voie. »