Boxe: Le Nazairien Olivier Vautrain à Levallois-Perret pour une ceinture nationale.

0
131

Le Nazairien Olivier Vautrain devait disputer son championnat de France des Lourds-Légers dans la mythique salle de la Soucoupe de Saint-Nazaire et ainsi devant ses supporters.

Seulement voilà, le covid est passé par là bouleversant l’organisation pour raison sanitaire. Plus question d’avoir du public et donc combats à huit clos. C’est donc à Levallois-Perret que va se dérouler ce championnat dont le titre est vacant.

<< Il était impossible pour nous d’organiser à Saint-Nazaire, souligne Roland Cazeaux le président du boxing. Nous devions avoir deux rencontres professionnelles et les ½ finales du championnat régional amateur. Il y a des frais et pas de rentrée d’argent puisque pas de public, pas de buvette et pas de sponsor bien sûr ! >>   

Deux villes pouvaient accueillir le combat Olivier Vautrain-Abdoulaye Diane, Nantes et Levallois-Perret.

<< C’est deux clubs ont l’avantage d’avoir un contrat avec la télévision, Canal+ pour les Nantais, mais la date proposée était trop loin. Nous avons opté pour la région parisienne et ce sera le 5 décembre avec retransmission sur RMC sport avec une grosse soirée de cinq combats. >>

Le licencié du boxing avait soigné sa préparation avec deux stages, Paris et Saint-Malo. Donc pas question d’attendre de trop. Rappelons que le Nazairien compte 16 victoires, 3 défaites et un nul dans son parcours pro. Son adversaire est à 14 victoires, une défaite et un nul.

<< Nous voulions que le titre soit joué avant la fin de l’année précise Stéphane Cazeaux son entraîneur. Nous partons à 50/50 même si je pense qu’Olivier est un peu plus fort. Mais faut rester vigilant, Abdoulaye l’avait battu en amateur. Olivier a eu une bonne préparation on reste confiant mais !!>>

Avant de partir il peaufine sa préparation et met les gants contre Christian Mbilli, ancien licencié du boxing et qui va disputer un combat au Mexique, et le Nantais Pierre Dibombé.

<< Nous avons choisi ces deux sparring-partners pour mettre Olivier en condition par rapport à son adversaire qui est plus petit et trapu. C’est un boxeur qui à moins d’allonge et qui cherche à imposer son rythme.>>

78454734_2429450877303319_4547748768732151808_o

Rendez-vous donc au 5 décembre sur RMC Sport pour savoir si le Nazairien lèvera à nouveau les bras, mais cette fois pour ceinture nationale et succéder à David Papot .