Rugby Fédérale 3: Ecrasante domination des Nazairiens.

0
365

Saint-Nazaire Ovalie / RC Quimper, 125-5

Le beau coup de « cent » des Nazairiens

De mémoire des supporters nazairiens il y a bien longtemps que les rouge et noir n’avaient passé la barre des cent points. Autant écrire qu’avec ce coup de « cent », le SNO a réussi une performance majeure ce dimanche. La faiblesse de l’adversaire n’expliquant pas tout.

Les hommes de Yann Dorbeaux ont tout simplement été parfaits dans tous les secteurs du jeu.

A aucun moment de la partie ils ont fait preuve du moindre relâchement.

Avec un pressing récupération modèle du genre.

Au bout de 15 minutes, les locaux menaient déjà 33-00. Le début de l’enfer pour les Quimpérois qui allaient très vite être portés disparus.

Au total les Nazairiens inscrivaient 19 essais relevant tout autant de la belle construction.

Un véritable festin et de l’appétit à ce point là cela s’appelle de la boulimie pour le plus grand plaisir du maigre public qui garnissait les tribunes du Pré-Hembert.

Dans cette large victoire, on accordera une palme particulière à Hugo Daminato auteur de 4 essais et de 15 transformations.

Un dimanche idéal pour les Nazairiens.

Fiche technique :

Saint-Nazaire Ovalie / RC Quimper : 125-05 (66-00)

Pour Saint-Nazaire : 19 essais : Daminato (2e, 21e, 28e, 54e), Gervier (5e, 6e), Senelle (10, 57e), Le Roscouët (15e), Schmitt (25e), Cotten (30e, 44e), Gaslard (39e), Bouyer (51e), Libeau (59e), Jung (61e), Kamoto (65e), Gicquel (68e), Le Mauff (69e) – 15 transformations : Daminato (2e, 5e, 10e, 15e, 25e, 28e, 30e, 39e, 44e, 51e, 54e, 57e, 65e, 68e, 69e)

Pour Quimper : 01 essai : Roche (73e)

Arbitre : M. L’Huiller (Centre)

Réserves : Saint- Nazaire Ovalie / RC Quimper : Forfait Quimper

Les réactions

Yann Dorbeaux (entraineur Saint-Naz aire Ovalie) :

« Il y a beaucoup de choses positives à retirer ce match car c’est une des premières fois où arrive à être constant pendant tout un match. Certes, on a perdu dimanche dernier à Trignac mais j’avais dit aux joueurs qu’il fallait valider notre belle prestation et je pense qu’aujourd’hui on l’a fait. Il y a certains matchs où on se fait chier jusqu’à la 60ème minute pour récupérer le bonus. Là le bonus était assuré à la mi-temps. Les gars ont respecté l’adversaire ce qu’ils n’ont pas toujours fait depuis le début de saison.

Ce qui me fait chier c’est pour notre équipe B qui n’a pu jouer du fait du forfait de Quimper. Toutes les semaines les joueurs s’entrainent, on est 40 à chaque entrainement et c’est pénible de dire à 22 d’entre eux qu’ils ne pourront pas jouer le dimanche.

Maintenant je suis content pour les gars de l’équipe première.

125 points, c’est la première fois que je vois un tel score pour Saint-Nazaire et je suis content pour les gars.

Il n’y a pas eu beaucoup de déchets aujourd’hui parce que les gars ont été concentrés jusqu’au bout ».

Philippe Jouan (entraineur RC Quimper) :

« Cela fait 32 ans que j’entraine. C’est la première fois que j’en prend une aussi belle. On avait effectivement des soucis d’effectif avec des échéances pour préparer les trois prochains matchs de notre championnat. Mais de là à en prendre 125 c’est extrêmement désagréable. J’essaye de comprendre avec les joueurs pourquoi on a présenté un tel état d’esprit. A la 7ème minute on était déjà dans le trou. Déjà cette semaine on a senti les prémices avec un absentéisme record si bien qu’on n’a même pas pu présenter une équipe réserve. On a subi. Rien n’était en place, pas d’agressivité. Ce sport est un sport de combat collectif et aujourd’hui il n’y a pas eu de combat. Là on n’arrive pas à enchainer contre une équipe de Saint-Nazaire qui est en mode de préparation des phases finales. Nous on a fait une bouillie de rugby sans capacité à enchainer les temps de jeu, à nettoyer les ballons proprement. Cela a été catastrophique. La problématique c’est qu’on a démissionné. Maintenant il faut s’organiser pour gagner notre prochain match contre Grand Champ. Sinon il faudra dire adieu à la Fédérale 3 ».

Gilles DAVID (Photo archive)