10 au 13 juin, le Longines Jumping international de La Baule.

0
61
Les meilleurs couples du moment seront à La Baule
Programmé du 10 au 13 juin, le Longines Jumping international de La Baule, autrement appelé Officiel de France, sera plus que jamais une étape essentielle dans la préparation de l’équipe de France de saut d’obstacles sur la route de Tokyo.

« Aujourd’hui, La Baule est incontournable dans la procédure de sélection », confirme Sophie Dubourg, la Directrice technique nationale de la Fédération Française d’Equitation. « Nous devons proposer une liste de douze couples le 12 juin au Comité National Olympique Français, puis la liste des quatre couples sélectionnés le 1er juillet. Le format des Coupes des Nations étant très restreint cette année, nous n’avons donc que les CSIO5* de La Baule et de Sopot (POL) pour affiner nos choix. »

Après une année 2020 quasiment « blanche », cette saison 2021 s’annonce elle aussi particulière avec peu de possibilités de concours cinq étoiles pour préparer l’échéance majeure des Jeux olympiques. « Les cavaliers sont parfois un peu perdus dans leur préparation », explique Sophie Dubourg. « Le staff fédéral a donc fortement mis l’accent sur les regroupements et les bilans vétérinaires et médicaux. Les performances sont importantes bien sûr, mais la santé des chevaux et des cavaliers l’est encore plus. L’alimentation et l’hydratation seront des éléments capitaux pour ces Jeux. D’ailleurs, les cavaliers verront un médecin et un kinésithérapeute de l’équipe de France à La Baule. Nous avons aussi programmé plusieurs jours de mise en condition climatique pour les chevaux et cavaliers courant juin, dans un manège fermé. »

« Ces Jeux olympiques seront évidemment particuliers », poursuit la Directrice technique nationale, « mais ils représentent un défi auquel cavaliers et propriétaires adhèrent totalement. Ils prennent une autre valeur qui allie le sport et la santé, ce qui est très important à nos yeux. »

Pour le Président de la Fédération Française d’Equitation, les Jeux olympiques de Tokyo auront un double enjeu : sportif bien sûr, mais aussi stratégique avant d’attaquer ceux de 2024. « Conformément aux priorités définies dans notre projet sportif 2021-2024, ces JO vont nous permettre d’évaluer et d’affiner les actions de la fédération au service de la réussite de l’équipe de France. Dans ce cadre, le staff fédéral devra sélectionner et fédérer les meilleurs couples. A seulement trois ans de Paris 2024, la priorité de la FFE est, plus que jamais, d’accompagner au plus près les propriétaires de chevaux et la préparation des couples pour qu’ils puissent décrocher les médailles tant attendues sur le territoire. » conclut Serge Lecomte.

Pour le rendez-vous baulois, Thierry Pomel, sélectionneur de l’équipe de France de saut d’obstacles, et l’équipe fédérale d’encadrement sportif ont fait leur choix parmi les couples de la liste FFE JOP 2021.
Mathieu Billot et Quel Filou 13, Nicolas Delmotte et Urvoso du Roch, Pénélope Leprévost et Excalibur de la Tour Vidal*GFE et Olivier Robert et Vivaldi des Meneaux représenteront la France dans la Longines FEI Jumping Nations Cup (vendredi 11 juin à 14h).