Hors stade: Allan Bourieau (ESCO 44) remporte la 28e édition.

0
172

28e Ronde des douaniers

Allan Bourieau (ESCO Saint-Nazaire) vainqueur d’une édition record

Avec plus de 380 participants la Ronde des douaniers a connu une édition record avec, en plus celui de l’épreuve battu par Allan Bourieau.

Le peloton au rendez-vous de la Ronde des douaniers face à la sous-préfecture de Saint-Nazaire était très cosmopolite. Jugez plutôt ! Sur la ligne d’un départ donné par la sprinteuse nazairienne Sandra Gomis, on trouvait un Québécois, un Américain, un Polynésien français, des Anglais et des Espagnols.

Mais sur un des parcours les plus difficiles de la région, ce sont les locaux qui sont montés sur les plus hautes marches du podium après avoir avalé celles de la course.

Avec en prime le record de l’épreuve pour Allan Bourieau et le superbe chrono de 35’48’’. La précédente référence était celle du vainqueur de l’an dernier Romuald Brun. Le Franco-Espagnol s’était imposé en 36’30’’.

Derrière Allan Bourieau, on trouve deux sociétaires de l’ESCO 44 Saint-Nazaire avec David Bernier et Ronan Huguet.

On notera, enfin, que Morgane Triballier-Le Roux s’est imposée chez les féminines avec le joli temps de 49’06’’. Une belle performance pour Morgane qui revenait à la compétition après une parenthèse de 2 ans.

Au final une très belle édition.

Vivement la saison prochaine pour la 29ème Ronde des douaniers.

Gilles DAVID

Les réactions

Allan Bourieau (ESCO 44 Saint-Nazaire) – 1er

« Olivier Frémy est parti très vite, j’ai suivi, j’ai relancé et il a sauté au niveau de Villès-Martin. Ensuite, j’ai maintenu l’écart. Jean-Marc Le Boulair m’a dit que le record était de 36’30’’. En milieu de course je me suis dit que je pouvais battre ce record. Et du coup je fais 35’48’’ ».

David Bernier (ESCO 44 Saint-Nazaire) – 2ème

« Je suis content parce-que j’ai retrouvé une motivation. Je vais faire les courses d’été histoire de retrouver la forme en septembre-octobre et espérer refaire mes meilleurs chronos.  J’étais dans le dur mais le mental est revenu et je pense que j’ai mieux couru l’an dernier ».

Morganne Triballier-Le Roux (non licenciée) – 1ère féminine

« Le circuit est trop génial. Il est dur mais au top, on prend du plaisir et on pourrait même continuer sur une plus grande distance. J’ai été blessée et il y a eu le Covid, du coup une performance comme çà me fait du bien. Voir un tel public me rebooste. Je suis motivée pour les prochaines courses ».