Morne saison pour le Basket féminin de Loire-Atlantique

0
419

Cette saison 2021-2022 ne sera pas un grand crû pour le basket féminin de Loire Atlantique qui a ainsi perdu sa vitrine professionnelle, le CSP Nantes, et par de fait même son Centre de Formation, tandis que le contingent d’équipes évoluant en Nationale, va être amputé, sauf repêchage, de deux retours en championnat régional avec Pont Saint Martin et Orvault.

Photo : L’équipe du CSP Nantes, créée en septembre 2021 pour maintenir le basket féminin du 44 au niveau professionnel

Construite dans l’urgence à l’automne dernier par le club rezéen, le BCSP, sur les vestiges du Nantes Rezé Basket, relégué de la Ligue Professionnelle de Basket (LFB), le projet était alléchant, seulement la mayonnaise n’a pas pris et au fil des déboires, changements de joueuses et remplacement du coach, entre autres, la nouvelle structure n’a pas fait mieux que sa devancière et va donc quitter le circuit professionnel pour réintégrer le championnat de Nationale 1.

Cette descente a aussi pour fâcheuse conséquence de perdre l’habilitation pour le Centre de Formation qui, sous la conduite d’Alexandre Taunais, a pourtant réussi l’une de ses plus belles saisons, tant en espoirs avec une 2ème place en NF2, qu’en U18 (1ère de Nationale Elite) et U15 (2ème  de Nationale Elite). La saison prochaine l’équipe appelée à jouer en Nationale 1 n’étant plus gérée par la Métropole nantaise mais par la municipalité rezéenne, va quitter la Trocardière et, une bonne nouvelle dans ce marasme, sera désormais entrainée par Alexandre Taunais. Reste une question, CSP Nantes et BCSP ne feront-ils qu’un en septembre prochain, ce qui serait logique, mais la logique est-elle de rigueur dans ce dossier ?

En Nationale 2 évoluaient cette saison 3 équipes, les espoirs du CSP Nantes qui terminent donc 2ème de la Poule C derrière els espoirs angevines, Bouaye qui pour sa 1ère saison à ce niveau occupe une très belle 3ème place de la Poule B, poule où évoluait aussi l’A.L. Port Communeau qui, malgré de fortes perturbations et un changement d’entraineur en décembre, a arraché la 8ème place pour se maintenir à ce niveau.

Quatre équipes évoluaient dans la Poule E de Nationale 3, le BCSP Rezé qui a brillement pris la 2ème place, la Saint Rogation de Nantes qui, après une belle saison y compris lors du Trophée Coupe de France, a échoué de peu au pied du podium. Les deux équipes banlieusardes, Pont Saint Martin et Orvault n’ont pu échapper aux places de relégables, même si pour les Orvaltaises un repêchage est possible. A noter que ces descentes ne seront pas sans impact sur le championnat de Pré-nationale, qui se terminera le 29 mai, où évoluent les équipes de Crossac et la CTC Estuaire (Entente entre les Fréchets et Saint André des eaux). Ils restent 5 journées à ces deux équipes pour s’éloigner de la zone rouge, faute de quoi elles seraient dans le wagon de la descente en Régionale 2.

Marc Pérais