Le NRB absorbé par le BCSP pour créer le CSP Nantes Rezé Atlantique Basket

0
620

Samedi 5 juin le président depuis 4 ans du BCSP, Pascal JUBIER, a officialisé le regroupement des identités  BCSP (Basket Club Saint Paul de Rezé) et NRB (Nantes Rezé Basket) pour évoluer en Ligue 2 la saison prochaine à la suite de la validation de ce projet par les deux comités directeurs au travers de leurs communiqués respectifs. Ce qui n’avait pu se réaliser à l’aube de la dernière saison, ce coup-ci a bénéficié de la perte de sa place en LFB par le NRB ce qui amenait ainsi d’avoir deux clubs rezéens en Ligue 2 pour la saison à venir.

Le NRB qui émanait de plusieurs clubs rezéens et nantais, était depuis 2006, sous l’impulsion de Thierry Frère, un nazairien issu de la section basket de l’Etoile, une identité indépendante du RB44 dont il conservait malgré tout l’affiliation à la FFBB. C’est en 2008 que le NRB accédait à la LFB la même saison que Basket Landes qui, ironie du sort, alors que les Nanto-rézéennes descendaient en ligue 2, les Landaises devenaient Championnes de France. Le club a très certainement payé sa configuration qui en a fait une coquille vide au fil des présidences, l’éloignant de plus en plus du club mère. Parmi les décisions qui ont mis à mal la stabilité du club, l’éviction d’Emmanuel Couret, qui malgré des budgets plus que serrés, avaient su valoriser le club y compris sur le plan européen. Un duo d’ex Déferlantes, Aurélie Bonnan et Camille Aubert, s’est ainsi retrouvé aux manettes de l’équipe. Bien que la dette laissée par le premier président du club ait été apurée et que l’équipe, hébergée à la Trocardière, ait bénéficié de largesse de recrutement qu’aurait apprécié « Coach Manu », cette dernière saison, certes perturbées par les contraintes sanitaires, aura été celle de la fin d’un club qui n’avait d’autres choix que de répondre favorablement à l’offre du BCSP.

Le Basket Club Saint Paul de Rezé (BCSP) est un club de plus de 300 licenciés qui a été créé en 1927 et a accédé à la Ligue 2 féminine en 2016. Il présente des équipes dans toutes les catégories ce qui en fait un « vrai club » structuré avec plus de 80 bénévoles et une quinzaine d’entraineurs diplômés. Pas plus chanceux que son homologue du NRB, le coach emblématique du club, Rodolphe Manhe, a lui aussi quitté son poste cette saison après avoir écrit els plus belles pages du club, laissant la place à son adjoint Mamadou Cisse. En 2020 une première tentative de rapprochement avait été initié par le BCSP, avec quelques maladresses qui avaient en partie fait échouer le projet.

Relancer un projet du basket féminin NRB/BCSP

Avec la descente du NRB et la situation incongrue de deux équipes locales en Ligue 2, l’occasion était belle de relancer le projet. Après des semaines d’attente dues aux contraintes sportives et juridiques d’un tel projet, la fusion, ou plutôt l’absorption qui n’en a pas le nom, le NRB devenant membre du BCSP, a été annoncée avec une équipe dirigeante constituée de 6 dirigeants de chacun des clubs plus une personne extérieure aux deux clubs. A noter que l’appellation « Déferlantes » déclarée en 2006 demeure la référence de la structure et sera étendue à l’ensemble du club, professionnel et amateur, pour plus de lisibilité. Côté sportif, l’équipe professionnelle (L2F) sera encadrée par Mamadou Cisse assisté de Camille Aubert et le Centre de formation intègre totalement la nouvelle structure, seule Aurélie Bonnan disparait donc de l’organigramme. Coté joueuses, chacun des clubs apporte dans sa besace les joueuses sous contrat.

Le CSP Nantes Rezé Atlantique Basket devient donc la nouvelle vitrine d’un basket féminin qui rappelons-le, est, selon les chiffres du ministère de la jeunesse et des sports, le premier sport féminin pratiqué en Loire Atlantique avec 10 364 licenciées pour 4883 au Hand, 4521 au foot, 1373 au volley et 337 au rugby. Rendez vous en septembre prochain pour faire le point sur l’effectif qui portera ces nouvelles couleurs pour un retour au plus vite en LFB.

Marc PERAIS