Boxe. Succès sportif et populaire pour le Gala du Boxing Club Baulois.

0
169

Les favoris ont répondu aux attentes !

Carton presque plein pour ce premier grand Gala professionnel post-confinement organisé dans le Grand Ouest, une séquence pugilistique composée de deux assauts amateurs et cinq combats professionnels.

Attendue par les 800 spectateurs qui garnissaient les loges et les gradins du chapiteau du cirque Zavatta-Douchet l’opposition qui a mis aux prises David Papot et Francis Tchoffo a failli tourner court avec cette puissante gauche qui envoyait au tapis  »Fighter Bomber » dès la première reprise. « Vous avez certainement dû vous poser la question de savoir quel adversaire avait été choisi pour mon combat de reprise » ironisait David Papot à l’heure des interviews avant d’enchaîner, sourire aux lèvres, «  Je vous l’avait dit qu’un jour je serais un frappeur ! »

Le Nazairien sera d’ailleurs rarement inquiété durant ces huit rounds qui ont montré combien le métier du Pessacais pouvait rendre nerveux son (ses) adversaire(s). S’appuyant sur son uppercut du gauche, Papot malmènera son adversaire qui ira jusqu’au bout du combat. Un rival qui aura eu le don de s’attirer les foudres d’un public tout acquis à la cause d’un David Papot sûr de lui. Et, ce ne seront pas les invectives invitant Papot à attaquer qui perturberont celui qui sera déclarer largement vainqueur « C’est vrai il me défiait, j’ai réussi à garder mon calme car je savais que j’avais le combat en mains, c’était à lui d’avancer, si bien qu’il m’a beaucoup aidé en refusant d’avancer car je ne sais pas s’il m’a touché une fois ! »

Papot blessé.

Seule ombre au tableau de ce combat, la blessure à la main gauche du Nazairien à la quatrième reprise mais qui fera tout pour masquer son  »handicap » à son adversaire. Contacté hier, (samedi), après des radios effectuées au Centre Hospitalier, David Papot nous assurait qu’il y avait bien bien suspicion de fracture, un passage à la clinique de la main dès le début de la semaine rendra plus sûr le verdict…

Placé juste avant, l’opposition mettant aux prises Jordy Weiss à Issa Murzaev aurait pu sentir la poudre après les nombreux messages du pensionnaire du Nantes Atlantique Boxe sur la toile. « Je pense avoir fait un bon combat de rentrée avec beaucoup d’intensité sur les six rounds en faisant mal à Issa Murzaev plus d’une fois mais, reconnaissons que c’est un beau boxeur et chapeau à lui d’avoir voulu boxer dans une catégorie qui n’est pas la sienne » acquiesçait  »Super Weiss » par ailleurs assuré que « Si le combat avait été prévu en huit ou dix rounds je suis persuadé qu’il n’aurait pas été jusqu’à son terme ! »

Une conviction partagée par beaucoup envers ce « Baulois d’adoption que je suis devenu ! » Toujours soutenu par une imposante colonie de supporters qui ont su respecter les contraintes exigées par les conditions sanitaires sous le chapiteau qui avait abrité en début de réunion la rencontre où Johnny Bertin, fera parler sa puissance de frappe qui amènera le directeur de jeu à compter Raphaël Bocquet avant d’arrêter le combat, devenu trop inégal, au cinquième round.  Pour son troisième combat professionnel Sonny Abid, face  au chevronné Martin Owono, (plus de quarante combats professionnels), a été obligé d’aller au terme de la rencontre en se montrant moins expéditif que lors de ses deux premières confrontations remportées avant la limite. Fausse note ou mauvaise interprétation des juges puisque certain « D’avoir remporté les quatre premières reprises » Benjamin Dubois avouait toutefois « avoir peut-être laissé filer les deux derniers rounds » devant se contenter d’un match nul face à Vincent Galazzo, « un bien beau boxeur au demeurant » comme le reconnaîtra son homme de coin Laurent Sangand.

Denis Gonidec

Résultats : Professionnels. – 72 kgs David Papot bats Francis Tchoffo aux points, – 67 kgs Jordi Weiss bat Issa Murzaev aux points, – 73 kgs Sony Abid bat Martin Owono aux points , -69 kgs Benjamin Dubois et Vincent Galazzo match nul, – 69 kgs Johnny Bertin bat Raphaël Bocquet par arrêt de l’arbitre au cinquième round. Amateurs ; – 69 kgs Jordan Besnier  bat Jordan Herault aux points; – 65 kgs, Dade Mpunia bat Willy Texier aux points.