Sam Goodchild, membre d’honneur du Yacht Club de La Baule ravit la 2e place dans la Solo Maître CoQ.

0
226

Pointant l’étrave de son Figaro 3 LEYTON, vingt petites secondes seulement derrière le vainqueur, Tom Laperche, Sam Goodchild, jeune Britannique de 30 ans, devient ainsi le premier skipper étranger à monter sur le podium de cette 17e édition de la Solo Maître CoQ. Cette première épreuve de la saison des Figaro 3, tant attendue par la trentaine de skippers engagés, avait comme point de départ et d’arrivée les Sables d’Olonne et conjuguait deux jours de régates côtières et un parcours hauturier, une boucle de quelque 340 milles entre l’île de Ré, Belle Île et l’île d’Yeu. Cette course très complète d’un point de vue sportif et tactique est le tremplin obligatoire pour courir la Solitaire du Figaro dont le départ sera donné fin août en baie de Saint Brieuc et à laquelle participera Sam Goodchild.

Damien Seguin pour la qualif au Vendée-Globe.

Damien Seguin, également membre d’honneur du Yacht Club de La Baule sera, quant à lui, au départ de la première épreuve de l’année des IMOCA Le 4 juillet, ce sera en effet au tour des 21 skippers de la Classe des IMOCA de prendre le départ de la Solitaire Vendée-Arctique-les Sables d’Olonne, course qualificative, cette fois, pour le Vendée Globe 2020. Un parcours inédit, sous forme d’un triangle de 3 600 milles dans l’Atlantique Nord, qui emmènera les concurrents des Sables aux abords du cercle polaire arctique avant de redescendre jusqu’aux Açores et de revenir en Vendée. C’est sur son IMOCA Groupe APICIL, modifié pour ce programme 2020, que Damien Seguin prendra le départ de cette course et qu’il s’alignera au départ du Vendée Globe le 8 novembre, également aux Sables d’Olonne.