Présentation du Nantes Rezé Basket (NRB) 2020-2021 avec les impressions de la nouvelle coach Aurélie BONNAN.

0
370

Après la fin avortée de la saison 201-2020, ce qui a permis de valider le maintien en Ligue Féminine de Basket (LFB), puis le bras de fer avec le Rezé Basket 44 (RB44), propriétaire de l’affiliation avec la FFBB et le C.S.P. Rezé, club voisin pensionnaire de Ligue 2, le Nantes Rezé Basket (NRB) et ses dirigeants se sont attelés, dans l’attente des décisions fédérales, à préparer le club pour la saison 2020-2021, en s’appuyant sur le duo d’ex-Déferlantes, Aurélie BONNAN et Camille AUBERT, appelé à remplacer Emmanuel COEURET et son complice, le nazairien Stephane JARNOUX.

(Photo d’Aurélie Bonnan par Guillaume Marie NRB)

En effet Aurélie BONNAN ancienne Déferlantes (2011-12, puis 2013-15) et qui avait dirigé l’équipe en fin de saison dernière lors du retrait d’Emmanuel COEURET, sera donc la nouvelle coach du NRB, le 31 mars dernier la Ligue ayant donné son accord pour qu’à défaut de diplôme elle puisse être sur le banc Nanto-rézéen du fait de sa candidature à la formation du Diplôme d’Entraîneur Professionnel de Basket Ball (DEPB) et au Diplôme d’Etat Supérieur de la jeunesse, de l’Education Populaire et des Sports dans la spécialité Basket Ball. Jusqu’au début officiel de son poste de coach, le 1er juillet, elle a donc participé au recrutement avec Sylvain DUPUIS le Manager Sportif du club. Pour l’assister c’est une autre ancienne Déferlante (2008-10) qui l’assistera à la place de Stéphane JARNOUX, en l’occurrence la Lavalloise Camille AUBERT, dont ce sera la première expérience à ce niveau, mais son passé au sein de plusieurs grands clubs de LFB plaide pour une adaptation rapide.

Coté effectif, seules deux rescapées de la saison passée seront encore Déferlantes : Camille LENGLET et la jeune Lisa DUFON. Camille au palmarès déjà bien garnie a seulement 22 ans, Championne du monde UNSS 2015, Championne de France U18 (2016 et 2017), Championne d’Europe U18 (2016 en Hongrie), 5e des championnats du monde U19 (2017 en Italie), chouchoute de tous les passionnés de la Trocardière, aura la lourde charge d’accompagner les 7 nouvelles recrues. Lisa DUFON, 18 ans, sort d’un parcours avec le Centre de Formation du NRB et une dernière saison où elle fut très souvent mise à contribution avec les professionnelles laissant déjà présager d’un avenir prometteur, désormais c’est à plein temps qu’elle jouera la LFB.

La première recrue a été Samantha HILL est une internationale canadienne de 26 ans, une nationalité qui a bien réussi au club par le passé, Poste 2-3 de 1,77 m elle arrive du championnat allemand (Nördlingen en Bavière) où elle scorait à 11,0 points de moyenne la saison passée. Avec son équipe nationale elle a participé à la qualification du Canada aux prochains Jeux Olympiques lors du Tournoi Qualificatif Olympique d’Ostende. Auré BONNAN a voulu cette joueuse de devoir dès le début des recherches « d’autant qu’à ce moment là flottait l’incertitude du maintien en LFB et que la joueuse répondait aux deux possibilités LFB ou Ligue 2« .

C’est en provenance de Charleville-Mézières que vient la poste 4-5, Hatoumata DIAKITE (1,91m) qui faisait partie des sélectionnées pour l’équipe de France U18 dans l’optique du championnat d’Europe. L’ex Flammes Carolo devrait apporter au groupe énergie et vivacité. Bintou MARIZY (née DIEME) est une meneuse franco-sénégalaise (1,64 m, 36 ans) « qui va apporter son expérience » selon la coach, internationale avec les Lionnes de la Teranga, qui revient ainsi en LFB après avoir vécu 2 expériences hors de nos frontières. La Normande est ainsi jouer en Hongrie (PEAC Pécs) puis en Espagne (Ténérife) où elle tournait à 3,9 points et 1,9 rebond en Liga Endesa.

La Rochelaise Marie MANE (24 ans, 1,83) s’est engagée pour deux ans avec le Nantes Reze Basket. Championne d’Europe U18 et U20 et également internationale 3×3, cette ailière très physique arrive du Hainaut où elle a réalisé la saison passée 7,1 points, 2,2 rebonds et 2,4 passes décisives en moyenne par match.

Passée par les championnats espagnols, turcs et italien dont la saison dernière du côté de Raguse avec une belle efficacité (11.5 points, 6.2 rebonds de moyennes et une adresse intéressante, environ 45 % en global) Ifunanya IBEKWE, ailière d’1,88m, plus couramment prénommée Ify, bien qu’originaire de Californie, possède un passeport nigérian, pays avec lequel elle a disputé un tournoi africain obtenant ainsi un titre de championne d’Afrique 2019. Une autre participante à ce championnat mais sous les couleurs de la Mozambique va rejoindre le club des bords de Loire, il s’agit de Leia DONGUE, une joueuse de 29 ans (1,85 m, poste 4+5). Ella a vécu deux belles dernières saisons dans le championnat espagnol, tout d’abord avec Gérone remportant le titre 2018-19, puis l’an passé avec Campus Promete où elle a produit en moyenne plus de 16 points et 8 rebonds.

Le NRB bien armé.

La dernière recrue est une Chilienne en provenance de Diósgyőri VTK (Hongrie), Ziomara MORRISON (1,95m, 31 ans), où ses performances ont attiré l’attention du club ligérien (14,3 points à 57,5 % de réussite aux tirs, 6,1 rebonds et 1,2 passe délivrée pour 17,1 d’évaluation en 32′). A noter qu’elle a évolué en WNBA (San Antonio Stars, 2012 ; Indiana Fever, 2014) car c’est aux USA qu’elle a débuté (Université de Santiago) et si elle a bien gravité en Europe ce sera une première sur les parquets français.

Désormais le club est bien armé pour la prochaine saison, un effectif qui aurait bien plu au coach Emmanuel COUERET à qui on n’a pas pu, ou voulu, proposer une telle armada. A Aurélie BONNAN et Camille AUBERT de faire prendre la mayonnaise pour jouer autre chose que le maintien et faire à nouveau vibrer la Trocardière dans un championnat qui se valorise au fil des saisons et devient une référence du monde du Basket féminin.

La conclusion à Aurélie BONNAN : «Le groupe va être à construire et il va falloir tout mettre en place pour être performant, et s’il est difficile de se donner des objectifs, même si sur le papier l’équipe a belle allure, j’aimerais titiller la 8ème place. Pour l’instant la priorité est la santé des joueuses et de tous, de gérer le respect des contraintes du déconfinement, dont les entrées en France des étrangères, puis d’appliquer les protocoles qui nous seront soumis et enfin de se préparer à débuter la saison. »

Marc Pérais