Saint-Nazaire Handball un club à ambitieux.

0
258

Olivier de La Brétèche, entraîneur des seniors 1 du SNHB, a repris l’équipe l’an passé et compte déjà sur les jeunes. « Le Saint Nazaire Handball était alors quasiment au point zéro en Nationale 2. A l’instant t, je veux me donner les moyens sur 3 à 4 ans pour « aller en Nationale 1 et surtout y rester »

Après, plusieurs choses sont à mettre encore en place à partir de maintenant souligne le coach. « Il faut reconfigurer le projet senior masculins en s’appuyant sur les jeunes handballeurs sportifs formés à Saint-Nazaire et dans la Presqu’île. Par exemple, il faut penser à des joueurs déjà incorporés en équipe fanion comme Nathan Frèche, Simon Gouil, le gardien Loann Rual qui, par exemple, sont des éléments logiquement amenés petit à petit en équipe première. »

Second point, c’est qu’Olivier de La Brétèche veut que les meilleurs jeunes 1999-2000-01 montent petit à petit en Nationale 2! Il faut aussi pouvoir redonner la chance aux 20/25 ans du club pour qu’ils s’accrochent en Nationale, comme Hugo Jaouen (22 ans.)

« Un poste de commercial a été créé, il y a deux ans pour développer avec minutie toutes les ressources du club. L’avenir étant d’atteindre le niveau amateur semi-pro, il faudra recruter des joueurs cadres 23-28 ans pour valoriser et encadrer la montée en pression des jeunes » 

Olivier de La Brétèche trouve la situation actuelle sans rien d’alarmant « Il ne faut pas se mettre en danger, tout ce qui sera pris cette saison 2020/2021 en temps de jeu par les jeunes sera du temps gagné pour la suite de l’aventure. »

Vers une reconversion professionnelle!

Dans les sujets du moment, il faut avant tout reprogrammer le logiciel de l’équipe 1 et du club pour passer du haut niveau amateur au niveau semi-professionnel. A cet échelon, les joueurs qui ont une activité professionnelle s’entraînent quatre fois par semaine alors que les cadres s’entraînent deux fois par semaine. « Aujourd’hui, il faudrait trouver des joueurs de 24 à 28 ans et leur proposer une reconversion professionnelle dans ce milieu industriel Nazairien qui aide beaucoup le Saint-Nazaire Handball d’année en année. »

Pour finir sur une autre bonne note, Olivier de La Brétèche ne manque pas de rappeler qu’il faut faire un travail de fond dans les deux années à venir ! « Il faut basculer pour la saison prochaine dans un projet encore plus ambitieux pour que les jeunes handballeurs Nazairiens puissent vivre encore mieux leur passion à domicile. Faisons aussi ce qu’il faut pour que les joueurs bons mais trop juste, pour passer professionnels, trouvent leur bonheur au Saint-Nazaire Handball. »

Arnaud Barillé.