Handball N2M. SAINT-NAZAIRE bat POUZAUGES : 29 – 27

0
109

 

Les Nazairiens se paient le leader ! 

Ah ! Qu’il est beau le gymnase Henri Fogel quand ses supporters, debout, se mettent à encourager leurs favoris dans un final à couper le souffle, renversent une situation que beaucoup croyaient compromise.

Un tir aux sept mètres arrêté par Alexandre Leconte à trente secondes du buzzer, (27-27), et une contre-attaque rageuse et victorieuse de Nathan Frèche suivi d’un tir dans la cage vendéenne vide de Quentin Leleu ont fait tourner à la faveur des Nazairiens une rencontre où les Pouzaugeais les avaient contraints à faire le dos rond. Résumer la rencontre à ce money-time serait réducteur mais force est de reconnaître que peu des 250 spectateurs installés dans les gradins auraient parié un kopek sur les chances nazairiennes de l’emporter alors que le tableau lumineux affichait 25-27 à la 58’.

Arriva alors cette main chaude d’Alexandre Leconte et ce contre d’un Nathan Frèche étonnant de puissance, de volonté et d’adresse de match en match. « C’est sans doute une rencontre que nous aurions laissé filer la saison dernière » acquiesçaient après la rencontre Mathieu Reuille et Jean-Baptiste Cassin.

Des propos que ne prononcera par le coach Olivier de la Bretèche même si son sourire en disait long. « Pouzauges peut l’avoir amer mais on ne lâche jamais. Quand les entraîneurs aiment à parler de victoire fondatrice je pense que celle-ci en fait partie, prouvant s’il en est que les gars ont franchi une marche de plus. »

Déçu, il pouvait l’être, Jean-René Ragon se voulait bon perdant. « On tombe contre une belle équipe qui nous ressemble mais peut-être qu’elle est plus en place que nous. C’est un bon résultat dans le contenu, maintenant je pense que si nous l’avions emporté il n’y aurait pas eu hold-up ! » Analysait Jean-René Ragon.

Et il avait raison le coach vendéen tant les Nazairiens ont joué toute la rencontre au yoyo, (0-4, 5’, 7-7, 15’, puis 11-14, 30’) Même tempo en seconde période (13-19, 39’, 22-22, 50’), avant la fin que l’on connaît… Repos mérité ce weekend pour un groupe qui semble avoir pris connaissances de ses forces et de ses faiblesses mais surtout de ses possibilités.

Denis gonidec (Photo Daniel Moisan)

SAINT-NAZAIRE HB – POUZAUGES VHB : 29 – 27 (11-14). Arbitres: MM. Boulay et Lombard. 250 spectateurs

SAINT-NAZAIRE : Leconte (2 penalties arrêtés), Reuille (8 arrêts dont 1 P). Leleu (5), Gouill, Diarra, Frèche (6), Girard (1), Cassin (2), De la Bretèche M. (11 dont 6 P), Adde (1), Jaouen (2), Lauer, Daniel. Entraîneur. Olivier de la Bretèche

POUZAUGES : Chaudet (2 arrêts), Slim (7 arrêts). Pelletier, Plaza Lara (3), Braud A. (1), Léaud (1), Landry (1), Braud S. (5), Collet (2), Rassinoux (4), Albert, Damiens (4 dont 2 P), Braud Q. (5). Entraîneur. Jean-René Ragon