Coupe des Pays de Loire (8es de finale), La Malouine (D3) – Saint-Médard Doulon (D3) : 1-2

0
228

Les Malouins paient cash leur mauvaise entame de match !

Certes il y a eu ce pénalty très sévère qui est venu crucifier des Malouins qui étaient revenus dans le match grâce à l’égalisation d’Alexandre Genoist. Une égalisation qui intervenait après une première période qui avait vu les banlieusards nantais maîtriser les débats sanctionnés par un but de leur capitaine Jérémy Labbé.

Alors que les joueurs d’Arnaud Robert semblaient devoir profiter de leurs temps forts, l’incroyable allait survenir avec ce penalty concédé par Jonathan Plissonneau qui s’écroulait sur le ballon, la main en premier. Sans sourciller l’arbitre désignait le point de penalty sauf que celui-ci avait, dans l’action amenant cette sanction, oublié de siffler un coup-franc flagrant pour une faute doulonnaise sur un Malouin à la relance.

« C’est vrai le penalty est sévère. C’est le coup de pouce qui fait basculer le match » avouera même à l’issue de la rencontre l’entraîneur de la Saint-Médard, Nicolas Teurnier. Plus pragmatique et ne voulant commenter cette erreur d’arbitrage, Arnaud Robert justifiait « Nous n’entrons pas bien dans le match avec une petite première période… »

Poussés par leurs supporteurs, chauffés à blanc, les joueurs du président Michael Jouand accuseront alors le coup et ce sont finalement les joueurs de la Saint-Médard qui poursuivront leur route en quart de finale de cette Coupe avec la certitude de recevoir ‘’un gros calibre’’.

Denis Gonidec (Photo archive Audrey Bourne)

LA MALOUINE – St MEDARD DE DOULON : 1- 2 (0-1). Arbitre : M. Nikiema. 400 spectateurs

BUTS : Labbé (37’ et 78’ sur penalty) pour Doulon. Genoist (55’) pour La Malouine