Handball N2M. SAINT-NAZAIRE et HENNEBONT-LOCHRIST, 33 – 33

0
168

L’inconstance locale à bien failli coûté chère ! 

Sèchement battus le week-end dernier par le H, (30-41), avec pour effet immédiat de faire rentrer les Nazairiens dans le rang, cette rencontre face aux Morbihannais était très attendue par de nombreux observateurs pour juger du pouvoir de réaction du collectif portuaire.

Ne souhaitant surtout pas endosser le costume de ‘’sparring partner’’, les joueurs d’Amélie Sigwart, qui restaient sur trois victoires consécutives,  se présentaient au gymnase Henri Fogel avec la ferme intention de profiter de cette dernière rencontre de la phase aller en bénéficiant de cette dynamique pour accrocher les protégés d’Olivier de la Bretèche à leur tableau de récompenses.

Le début de la rencontre ne semblait pourtant servir les desseins de la coache visiteuse tant les Nazairiens développaient un jeu aussi intéressant que dominateur. Un avantage certain qui ne permettait pourtant pas aux joueurs d’Olivier de la Bretèche de creuser un réel écart, (17-13, 30’). « C’est vrai on peut avoir des regrets sur notre début de match » avouait Amélie Sigwart. « Nous sommes menés de six longueurs avant de revenir dans les clous dans la trois dernières minute de cette première période ».

Le début de seconde période allait quand même permettre aux Rouge et Blanc de laisser les Hennebontais dans le rétroviseur, (25-18,45’), alors que le coach maritime était déjà dans le doute « A la pause nous commençons sérieusement à être inquiets alors qu’à la 25’ minute il nous semblait peu probable de vivre un tel scénario tant nous étions dominateurs. Les cinq dernière minutes de la première période sont annonciatrices que nous sortons petit à petit d’un projet de jeu qui marchait super bien » regrettait le coach. Celui-ci avait vu juste et après l’égalisation, (31-31, 53’), les Morbihannais passeront pour la première fois devant grâce à un tir aux sept mètre de Julien Turpin, (31-32, 58’). Saint-Nazaire trouvera toutefois les ressources nécessaires pour ‘’arracher’’ le nul  par Julien Arnaud dans les toutes dernières secondes de la rencontre.

Denis Gonidec  (Photos Audrey Bourne)

SAINT-NAZAIRE HB – HENNEBONT-LOCHRIST HB : 33 – 33 (17-13). Arbitres : Aurélie Archambault et Pavel Delchev. 150 spectateurs

SAINT- NAZAIRE : Reuille (12 arrêts), Martin (3 arrêts). Leleu (2), Gouill (1), De la Bretèche L. (7 dont 2 Pénaltys), Frèche (3), Daniel, De la Bretèche J., Menudier, Arnaud (5), Cassin (7), Sarr (8). Entraîneur. De la Bretèche Olivier

HENNEBONT-LOCHRIST : Leroy (7 arrêts dont 1 pénalty), Vincent (3 arrêts). Cutte (4), Bouvard (10), Roperch (3), Yvinou, Le Goff (4), Guégan (1), Harmegnies (1), Le Ruyet, Turpin (9 dont 3 pénaltys), Tanneau (). Entraîneur. Amélie Sigwart