NRB : Des Déferlantes sur courant alternatif, bilan du coach!

0
200

A l’occasion de la trêve des confiseurs, voici un premier bilan avec le coach Emmanuel Coeuret, à quasiment mi-parcours* de la saison LFB (Ligue Féminine de Basket) 2018-2019 pour les Déferlantes du Nantes Rezé Basket.

(Photo de Laury Mahé de Shoot’Lo)

L’année civile 2018 s’est ponctué par un exploit des partenaires de la capitaine Ana Suarez, puisque, excusez du peu, elles ont fait tomber l’un des ténors de la LFB l’ASVEL du président Tony Parker et peu de spectateurs de la Trocardière avait sans doute misé sur une victoire des locales tant, depuis le début de la saison, les protégées de Jean Pierre Ciglia alternent le chaud et froid dans les rangs de leurs supporters.

Situation confirmée par leur coach «Capable du pire comme du meilleur, après un début de saison difficile elles terminent l’année sur une bonne perf contre Lyon, après celle réalisée la semaine précédente à Landerneau et entre les deux obtenu, certes par la petite porte, leur qualification pour les 1/32 ème de l’Eurocup, mais aussi une désagréable élimination en Coupe de France contre Tarbes ». Comme répété au fil des interviews d’après match, Emmanuel Coeuret et son adjoint le nazairien Stéphane Jarnoux constatent un manque de stabilité récurrent qui leur fait dire « A chaque match nous ne savons pas quel visage vont présenter les filles ». Et pourtant ils louent leur travail, leur état d’esprit regrettant un manque de stabilité que « la montée en puissance de Clarince Djaldi-Tabdi doit permettre de l’améliorer ».

Désormais positionnées à une longueur de la 4ème place du championnat les Nanto-rézéennes vont aborder un mois de janvier important pour gagner en confiance, en premier lieu lors de la double confrontation contre les Polonaises de Torun avec une première manche à la Trocardière dès le 3 janvier à 19h30, puis deux déplacements en LFB, le premier le 13 janvier chez un concurrent direct le Charleville Mézières de l’internationale Amel Bouderra, suivi le 19 d’une visite à Villeneuve d’Ascq où les partenaires de Maud Medenou retrouveront une équipe revancharde suite à leur défaite dans le money time lors de la première manche. Le 27 janvier ce sera Lattes Montpellier et ses 6 internationales françaises qui seront reçues à la Trocardière pur un nouveau bilan qui permettra d’envisager la fin du championnat sereinement …. Ou pas.

En attendant les Déferlantes vont bénéficier de 5 jours pour recharger les batteries auprès de leur proche, l’occasion de leur souhaiter de bonnes fêtes de fin d’année et de leur donner rendez-vous le 3 janvier à 19h30 à la Trocardière.

Marc Pérais

* Il reste un match de la phase « aller » de LFB à Charleville-Mézières le 6 janvier prochain.