Rugby Fédérale 3: La Baule s’impose 18-0 dans le derby avec Saint-Nazaire

0
359

La Baule maîtrise mieux les conditions climatiques 

Cette seconde manche du derby qui aurait pu et dû être la fête du rugby portuaire a malheureusement été contrarié par des conditions climatiques dantesques que les trente acteurs ont toutefois réussi à ‘’sauver’’ grâce à une volonté de bien faire à toutes épreuves

Des conditions qui, en toute logique, semblaient devoir donner un avantage aux joueurs de la Côte d’Amour dont le pack est l’un des atouts maîtres. A la surprise générale, les Nazairiens répondront présents à l’impact physique imposé par une formation qui bien vite s’acclimatera mieux des conditions qui rendront la rencontre difficile à jouer et à suivre par un public qui aura eu le courage de suivre les débats dans un ‘’stade’’ sans abri aucun, qui ne donnera pas une belle image de la volonté municipale d’accueillir dans des conditions dignes de ce nom cette discipline qui pourtant tend à vouloir gravir les échelons du rugby fédéral.

Il y a pourtant eu un match, des essais, trois, tous marqués en bout de ligne et même un bonus offensif pour les Baulois qui sortiront vainqueurs de ce duel qui n’aura valu que par la volonté et la détermination des acteurs alors qu’un report de la rencontre aurait, sans aucun doute, été une bonne solution. « On s’attendait un peu à jouer sur un terrain gras » avouait Johan Fornier « Je pense que les gars ont répondu aux attentes en faisant le match qu’il fallait sur l’intensité, sur l’envie » tant il est vrai que les Nazairiens n’ont rien lâché. « Gagner avec le bonus dans de telles conditions, j’aurais signé des deux mains avant la rencontre » abondait Laurent Barthélémy avant d’ajouter « Reconnaissons que nous ne sommes vraiment jamais en réel danger sur ces quatre-vingts minutes ! »

Denis Gonidec (photo Roger Bernier)

RC LA BAULE – SAINT-NAZAIRE OVALIE : 18 – 0 (10-0). Arbitre. M. Spinelli, Comité Ile de France.

LA BAULE : trois essais, Le Perron (23’), Gaslard (37’), Merygold (78’). Pénalité de Malter (59’).

SAINT-NAZAIRE : Cartons jaunes, Le Roy (13’), Mary (63’).