RUGBY F3: Trignac s’impose sur Puilboreau 17 à 12.

0
262

Trignac l’emporte avec ‘’ses tripes’’ 

C’est à une rencontre de très belle qualité que le public trignacais a été convié en ce dimanche au stade Lesvières balayé par un fort vent frisquet

D’entrée de jeu les Puilborains vont occuper le camp local et ouvriront rapidement la marque sur une pénalité de Milhas, (10’). Une pénalité qui aura, comme c’est souvent le cas, le don de transcender un collectif trignacais qui, à l’image d’Adam Vera, mettra le turbo pour envahir à leur tour les vingt-deux visiteurs. Il n’en faudra pas plus pour que Mathieu Quintin aplatisse derrière la ligne, (30’), Marvi Chotard transforme, (7-3). « Dommage que l’indiscipline nous fait prendre six points » regrettait pour sa part Karim Aït Oufkir, l’entraîneur adjoint trignacais. Et Puilboreau vire en tête, (7-9).

A peine les agrumes digérés, Simon Brard ponctue victorieusement un temps fort local, (50’), Chotard transforme à nouveau. La rencontre devient alors électrique et si la dernière demi-heure verra les visiteurs jeter toutes leurs forces pour passer devant, héroïques les ‘’Gnacais’’ garderont cet avantage qui leur permet d’accrocher une nouvelle grosse cylindrée à son tableau. « La deuxième période nous la jouons plus au courage et à discuter nous nous mettons l’arbitre contre nous. Il n’empêche que nous faisons un grand match face à une belle équipe qui joue le haut de tableau »

Dommage que ce ‘’match d’hommes’’ se termine par une générale, l’arbitre ayant perdu petit à petit le contrôle d’une rencontre où les deux équipes avaient autre chose à montrer!

Denis Gonidec  (Photo archive Adam Vera)

RC TRIGNAC – RC PUILBOREAU : 17 – 12 (7-9). Arbitre : M.Lapatty, Comité Nouvelle Aquitaine 

TRIGNAC : deux essais Quintin (30’), Brard (50’). Deux transformations (30’et 50’) et une pénalité (54’) Chotard. Carton jaune Foucher (40’+1) puis rouge 78’, carton blanc Salloux (71’)

PUILBOREAU : pénalités Milhas (10’), Garnier (38’, 40’+4, 72’). Carton blanc Halloche, (22’), carton jaune Grauhier, (40’+1’), carton rouge Jean (78’).