Stéphane Jarnoux et les Déferlantes à Fogel mercredi soir

0
1927
Emmanuel Coeuret coach du NRB et son assistant le nazairien Stéphane Jarnoux

Mercredi soir la CTC de l’Estuaire (entente entre les Fréchets et Saint André des eaux) vous propose à la salle Fogiel un match de préparation entre deux équipes de LFB (Ligue Féminine de Basket) le Nantes Rezé Basket contre l’USO Mondeville, l’occasion de découvrir l’élite nationale du basket féminin et l’un de ses personnages le nazairien Stéphane Jarnoux désormais entraineur adjoint des Déferlantes.

Biberonné au basket dans la vieille salle de l’école Gambetta où il suivait son papa Pierrick Jarnoux, joueur, puis dirigeant au SNOS Basket, Stéphane a rapidement associé passion et engagements au fil de ses années nazairiennes. Au SNOS bien sûr jusqu’à ses 18 ans, puis après un bref passage à Pornichet, à Saint André des Eaux où il prit une nouvelle dimension sous la férule du président Gérald Lévêque a qui il voue une grande reconnaissance. Ce fut aussi l’occasion de partager le banc avec un autre passionné désormais plus connu par les inconditionnels des Déferlantes sous sa tenue de Wave. En 2014 Stéphane rejoint le Rezé Basket 44 d’abord avec les jeunes puis en 2015 avec l’équipe de N3M qu’il fit monter par deux fois en N2M en 2016 et 2018.

Au début de l’été il rejoint le NRB comme adjoint d’Emmanuel Coeuret avec retour dans le basket féminin qu’il apprécie et découverte du monde professionnel « une nouvelle aventure, différente, car jusqu’à présent j’étais au centre de mes projets, et là il va falloir que je m’adapte à une nouvelle facette du métier avec une prise de recul plus importante bien que « Manu » me laisse une vraie part de responsabilité » nous confie Stéphane qui souhaite se sentir utile et distribuer de l’énergie au groupe dans la lignée du discours du coach mais avec sa sensibilité. L’objectif à minima de la qualification aux Play-off s’appuiera sur un groupe solidaire plein d’humanité où chacune travaille pour l’équipe sans tirer la couverture à soit et cela constituera selon Stéphane « la bonne alchimie pour réussir nos challenges » dont les prémices se font sentir en cette période de préparation.

Et bien évidemment ce nazairien convaincu et fier de sa cité natale est plus qu’heureux de venir à la salle Fogiel avec ses protégées « dans une ville qui sent bien le basket » avec des fruits à tous les niveaux, comme son copain Mickael Pivaut qui a su trouver sa voie dans le basket masculin de haut niveau. Pour Stéphane « il existe sur Saint Nazaire de très bons formateurs et c’est par ce biais que la ville retrouvera ses lustres ».

Les nazairiens sont donc invités à venir garnir les tribunes de la salle Fogel mercredi soir pour le match NRB contre Mondeville avec non seulement Stéphane sur le banc mais aussi la toute nouvelle arbitre de haut niveau Cynthia Le Quilliec licenciée aux Fréchets et d’un autre référé nazairien Bastien Chambodie.

Reportage Marc Pérais, Photo de Laurent Mahé.