Football. Le FC Immaculée vers un nouvel avenir.

0
751

Le club nazairien du président Yves Bourret va découvrir le niveau régional 3 après son accession et une incroyable ascension depuis quatre saisons.

Créé en 1976 et fort  de 360 licenciés aujourd’hui, le FC Immaculée a connu une montée régulière depuis quatre ans avec l’apport de bons joueurs. Aujourd’hui le club est le second de la ville derrière le SNAF et devant Saint-Marc qui vient d’accéder à la DSD.

« Nous ne connaissons pas nos limites aussi l’ambition de la saison est difficile à dire reconnait l’entraîneur Romain Misse qui est secondé par Harun Melin. Nous pensons jouer en haut du classement. » Le club comprend 20 joueurs pour l’équipe fanion et deux équipe seniors engagées. «  Nous sommes présent dans toutes les catégories, souligne le vice-président Christophe Monnier. Nous avons aussi les U19 en Ligue. Nous voulons garder nos meilleurs joueurs et privilégions la qualité à la quantité. »

Une satisfaction pour les dirigeants, après la montée, le club est classé 6e au challenge du Fair Play. Dans l’espoir d’une belle saison, l’entraîneur envisage trois entrainements par semaine car la poule n’est pas simple avec de nombreux derbies comme Pornichet, Saint-Malo, Montoir, Saint-André des Eaux ….. Après une série de matches amicaux, place au premier tour de la coupe de France à Campbon, ce weekend. Ensuite début du championnat le 9 septembre à Chalonnes sur Loire.

Les finances sont saines, mais le besoin de sponsors supplémentaires  se fait sentir aussi deux personnes du club sont en charge de cette prospection. Si sur le plan sportif il y  peu de souci, côté infrastructures ça grince des dents. « Nous avons l’impression d’être les parents pauvres du football nazairien s’exprime en cœur les dirigeants. Nos vestiaires ont un grand besoin d’être rénovés, manque de douche, lumière…. Nous n’avons pas les infrastructures pour accueillir convenablement nos adversaires et les arbitres. Nous avons un local qui a été financé par nos soins mais qui a été plusieurs fois visité. Nous comptons, bien sur, sur l’aide de la municipalité pour rénover ! »