Voile: Internationaux de France de Match-Racing de Pornichet avec la domination française

0
136

Les meilleurs barreurs se sont retrouvés dans la Baie de Pornichet

Les petits plats dans les grands pour cette dix-septième édition des Internationaux de France de Match-Racing organisés par L’APCC Voile Sportive. Douze équipages, (cinq Français, un slovaque, un Finlandais, un Polonais, un Américain, un Suisse, un Allemand et un Italien), en lice qui se sont partager, tour à tour les huit J80 mis à leur disposition pour tous se rencontrer au cours de duels sur un parcours délimité entre trois bouées de 0.5 mille nautique, (un peu moins d’un kilomètre),  tracé au pied du port de Pornichet. Comme prévu les J80 ont pris possession de la baie de Pornichet, le jeudi 26, avec pour certains la reconnaissance du plan d’eau et pour d’autres l’attente du vent qui s’est longtemps fait attendre.

Simon Bertheau vire en tête après la première journée. Après les premiers duels dans la baie de Pornichet. Simon Bertheau devance d’un point Paul Médinger et Pierre Rhimbault à l’issue de cette première journée où une météo incertaine s’est invitée. Le samedi où les éliminations commencent à se faire pour laisser place au tableau final qui s’annoncait déjà alléchant et prometteur de belles empoignades car le Polonais Piotr Harasimowicz, le Finlandais Olli-Pekka Lumijarvi et le Français Maxime Mesnil n’avaient pas dit leur dernier mot. Une pole position qui amenait le skipper de l’APCC à déclarer «  Et pourquoi pas la gagne cette année car nous sommes chez nous ! » La météo, avec un temps orageux prévu ce weekend, avait aussi son rôle à jouer « Ce n’est pas plus mal si sur les trois jours nous connaissons un peu toutes les conditions. Une façon de rééquilibrer les niveaux celui qui gagnera sera celui qui se sera le mieux adapté … » Poursuit le jeune skipper de 23 ans !

Des quarts de finale à couper le souffle !

 

 Cerise sur le gâteau, le titre de Champion de France Elite de Match Racing récompensait également le vainqueur de ces Internationaux « Quelle que soit la nationalité du vainqueur » précise Luc Pillot, président de L’APCC Voile Sportive. Une raison supplémentaire pour motiver et donner des ailes aux meilleurs spécialistes de l’Hexagone. Ceux-ci se positionneront au mieux donnant même des résultats peut-être inattendus quoique espéré Résultats des quarts de finales avec les victoires de Paul Médinger (Fra) sur Lorenz Mueller (Sui), de Maxime Mesnil (Fra) supérieur à Olli-Pekka Lumijarvi (Fin), de Pierre Rhimbault (Fra) intraitable face à Piotr Harasimovicz  (Pol) et de Simon Bertheau (Fra) qui poursuivait son bon début de régate en s’imposant sèchement, 3 manches à 0, aux dépens du Slovène  Dejan Presen.

Des demi-finales et des finales à suspens dans le gros temps.

Quatre bateaux français allaient se retrouver en demi-finale laissant aller bon train le marché des pronostics alimenté par Olivier,  le speaker officiel. Des duels de haute voltige avec des manœuvres à couper le souffle qui rendent cette discipline si indécise et spectaculaire. Si pour la troisième place, Pierre Rhimbault dispose ‘’facilement’’ de Pierre Médanger, 2-0, la lutte pour la première place sera chaude et disputée mais la hiérarchie sers respectée, Maxime Mesnil, 9ème mondial, s’impose de haute lutte face à Simon Bertheau, 15ème mondial, 3-1. « Nous étions venus pour préparer le championnat d’Europe avec un nouvel équipage. Ça se joue à peu de chose, je connais bien Simon à chaque fois nos rencontres débouchent sur de beaux duels, la dernière fois il nous bat trois manches à deux. Disons  que c’est un peu la revanche… » Souriait Maxime Mesnil qui a su mieux maîtriser les départs des quatre manches « Oui c’est  vrai cette finale se joue à peu de chose. On part derrière après Maxime et son équipe jouent bien le jeu et bétonnent et arrivent à rester devant de très peu, certes, mais devant… » Skippers et équipages pouvaient alors rejoindre leurs pontons sous la ‘’Ola’’ du public massé sur les gradins et le long de la jetée Ouest du port de Pornichet.

Deux premières places qui permettent aux deux barreurs et leurs équipages d’être qualifiés pour représenter la France aux prochains Championnat d’Europe qui se dérouleront à Tatline en Estonie

Denis Gonidec

Classement : 1. Maxime Mesnil (Fra), 2. Simon Bertheau (Fra), 3. Pierre Rhimbault (Fra), 4. Pierre Médinger (Fra), 5. Dejan Presen (Svn), 6. Lorenz Mueller (Sui), 7. Piotr Harasimovicz (Pol), 8. Olli-Pekka Lumijarvi (Fin), 9. Aurélien Pierroz (Fra), 10. David Wood (USA), 11.Jens Hartwig (All), 12. Rocco Attali (Ita).