Boxe: le Nazairien David Papot conserve sa ceinture nationale

0
450

 2 000 spectateurs enthousiastes pour une réunion de belle facture.

Avec un championnat de l’Union Européenne et un championnat de France au menu, la réunion organisée par le Boxing Nazairien, dans une Soucoupe copieusement garnie, qui avait reçu un sérieux lifting pour sa toiture et son parquet, a tenu toutes ses promesses permettant à l’enfant du pays, David Papot de conserver sa ceinture de champion de France des Super Welter.

De round d’observation il n’y en aura pas pour l’attribution de la ceinture tricolore, David Papot, fort du soutien inconditionnel de ‘’son’’ public maintiendra à distance son adversaire, l’Agathois Romain Garofalo par des directs à la face qui lui feront très mal. Cet avantage se poursuit dans les deux rounds qui suivent, laissant planer un doute sur la durée du combat avant cet incident qui voit les deux boxeurs se heurter la tête. Arcade ouverte pour le tenant du titre, et entaille au cuir chevelu pour son challenger.

« A partir de ce moment David a semblé ne penser qu’à sa blessure » reconnaît Stéphane Cazeaux, le mentor du Nazairien « C’est vrai quand j’ai vu le sang j’ai eu très peur que l’arbitre arrête le combat car je savais que c’est moi qui était touché et j’avais hyper mal, je ne voyais plus les coups venir ! »

Papot courageux

David Papot se collera un peu plus à son adversaire en le bloquant, c’est là qu’il s’apercevra que celui-ci aussi avait les séquelles de ce malencontreux coup de tête. « Sachant que je menais je n’ai alors pris aucun risque, je n’ai jamais eu peur mais qu’est-ce qu’il était ‘’chiant à boxer’’ »

Des propos qui se justifiait lorsque Romain Garofalo se jetait sur David, si celui-ci n’avait pas le temps de le contrer il ne pouvait plus rien faire, le problème était là et bien là. La jouant à l’intox à mi-combat les deux boxeurs chercheront le coup dur et à ce jeu-là David Papot prendra encore l’avantage avant les deux derniers rounds où Garofalo tente le tout pour le tout mais la victoire était bien la propriété de David Papot comme le noteront les trois juges à l’unanimité.

« Dommage ce coup de tête. J’avais le match bien en main et sentais pouvoir gagner avant la limite. On va soigner l’arcade, reprendre l’entraînement défendre une nouvelle fois le titre et pourquoi pas une chance européenne à l’horizon 2019… » Romain Garofalo beau joueur reconnaissait la supériorité de son adversaire

« David c’est le champion, il boxait chez lui, c’est un bon technicien, pas facile de le toucher , je pense avoir fait un bon combat mais je me laisse dominer dans les trois premières reprises et jamais je n’arrive à combler la différence et à ébranler la confiance qu’il a emmagasiné… »

Titre vacant, le championnat de l’Union Européenne a donné lieu à une belle empoignade entre deux beaux boxeurs vifs décidés à livrer un beau combat où le directeur de jeu n’eut que très peu à intervenir vu la clarté de ce mano à mano qui verra au fil des reprises le Lavallois Jordy Weiss prendre l’ascendant sur l’Espagnol Aitor Nieto. ‘’El Gitano’’ construira sa victoire par des coups plus précis même si les réactions de l’Ibère faisaient très mal dès qu’il trouvait l’ouverture. « C’est une très jolie ceinture, très lourde mais qu’est-ce qu’elle est belle » sourit le Lavallois qui n’avait jamais disputé de combat en douze reprises et qui, grâce à ce titre signe sa vingtième victoire en autant de combats.

Pour Olivier Vautrain, également du boxing nazairien, le combat aura été rapide. Le protégé de Stéphane Cazeaux s’imposant par arrêt de l’arbitre dès la première reprise.

Denis Gonidec.

Résultats : Amateurs. Ibrahim Naïb (Boxing Nazairien) bat Bryan Lebée (BC Brévinois) aux points ; Brice Clavier (Boxing Nazairien) bat Jonathan Nkaka (Nantes Bellevue B) aux points.

Professionnels : Championnat de France Super Mi-Moyen 10×3, David Papot (BN Team Cazeaux) bat Romain Garofalo (BO Agde) l’Agathois aux points (98-92, 99-91, 98-92) ; Championnat de l’Union Européenne Welter 12×3, Jordy Weiss (Laval) bat Aitor Nieto (Espagne) aux points (117-111, 116-113, 118-112). Mi-Moyen 6×3, Melvin Wassin (Pays-Bas) bat Steven Bloyer (BN Team Cazeaux) aux points ; Moyen 6×3, Anderson Prestot (Massy) bat Jérémy Bougamont (BO Agde) aux points ; Lourd-léger 6×3, Olivier Vautrain (BN Team Cazeaux) bat Antoine Boya (Courbevoie) par arrêt de l’arbitre au premier round.