Jeudi lors de l’AG du club, Laure Guiraud Toti a décidé de ne pas renouveler son mandat de présidente du SNO. Romain Gressier Monard lui succède.

Décidément, il se passe toujours quelque chose au Saint-Nazaire Ovalie. Jeudi dernier lors d’une assemblée générale à laquelle la presse n’avait pas été conviée, le club a connu des changements à sa tête.

Un an, à peine, après avoir pris la présidence du tout nouveau Saint-Nazaire Ovalie, né des cendres du Saint-Nazaire Rugby Loire-Atlantique (mis en liquidation judiciaire) Laure Guiraud-Toti a décidé de ne pas se représenter. Une décision surprenante dans la mesure où la présidente et son équipe avaient su faire en sorte que le rugby continu à vivre à Saint-Nazaire. Elle avait d’ailleurs su convaincre la mairie et le comité régional de rugby des Pays de la Loire qui l’ont toujours soutenue.

Selon nos sources l’attitude de certains dirigeants du club aurait eu raison de sa détermination

Pour lui succéder les licenciés du SNO ont élu un homme de la maison en la personne de Romain Gressier-Monard. À 40 ans le Chinonais d’origine a presque tout connu au club. Arrivé en 1998 à Saint-Nazaire à la demande de l’entraîneur d’alors Philippe Marciniak, Le talonneur et 3e ligne sera des montées en Fédérale 2 et Fédérale 1 sous les commandes de l’emblématique Michel Bernardin.

Après avoir mis un terme à sa carrière de joueur en 2O10 Romain Gressier Monard intégrera directement le staff technique du club. Entraineur adjoint puis directeur sportif du SNRLA, il était cette année un des entraineurs de l’équipe réserve.

Le costume de président est donc tout nouveau pour lui.

Nous n’avons pu le joindre mais le club devrait communiquer cette semaine sur son nouvel organigramme.

Une nouvelle petite agitation en coulisses alors que sur le terrain tous les voyants sont au vert (9 victoires en autant de matchs toutes assorties du bonus offensif) dans le championnat honneur territorial.

Gilles David