Dur retour sur terre pour les Nazairiens ! 

Dire qu’il y avait une classe de différence entre Nazairiens et Nantais seraient peut-être exagéré mais au décompte final, les joueurs de Steve Berger ont rangé au placard leurs espoirs de montée à la fin de cet exercice 

Il n’aura pas fallu longtemps pour s’apercevoir que ce serait dur, très dur pour les équipiers de Pierre Roussel ce samedi à Fogiel. Dépassés par la vitesse de jeu des joueurs du centre de formation nantais les joueurs du président Eric Geoffroy n’auront jamais été dans le tempo pour inquiéter les jeunes pousses nantaises qui comme leurs aînés qui gravitent en Starligue, ont récité leur handball avec un grand H. « Quand tu prends quarante à dix à la maison, le score parle de lui-même. Et encore je pense qu’ils ont géré en seconde période. Cette équipe de Nantes nous a prouvé qu’elle n’était pas leader pour rien » ne pouvait que constater Steve Berger.

Une analyse partagé par le nombreux public du gymnase Fogiel qui pourtant n’a pas été avare de ses encouragements tout au long d’une rencontre dominée par une équipe visiteuse en état de grâce « Je voulais que mes joueurs mettent le doute dans l’état d’esprit des joueurs nazairiens. Les garçons ont réussi très rapidement à le faire, pour ne pas dire dès les premières minutes en commençant le match très très fort » se réjouissait par contre Grégory Cojean.

Et le score lui donner rapidement raison, (1-4, 3’) avant rapidement d’enfler, ((5-10, 12’) puis (6-16, 16’) avant un sursaut d’orgueil juste avant la pause, (12-20, 30’). Comme le dira Steve Berger les visiteurs géreront leur confortable matelas malgré la sortie sur blessure de l’excellent Weiss. Les manifestations de joie nantaise à la fin de la rencontre, si elles contrasteront avec le désarroi nazairien, en disait long sur le soulagement que procurait cette victoire sur un candidat déclaré à la montée mais qui n’a peut-être pas, même sûrement pas les mêmes moyens que l’Ogre Nantais dont on savait que l’ambition de tout un club était de faire monter cette équipe réserve en nationale 1.

Denis Gonidec (photo D.M)

SAINT-NAZAIRE HB – HBC NANTES : 30 – 40 (12-20). Arbitres : MM. Droillard et Louer. 300 spectateurs.

Saint Nazaire Handball : Reuille (4 arrêts), Martin (5 arrêts). Leleu (8), Gouill, Roussel (4), Girard (1), Le Chevrel, De la Bretèche J. (1), Prud’Homme (2), De la Bretèche M . (4 dont 2 penaltys), Arnaud (8 dont 3 penaltys), Cassin (2). Entraîneur. Steve Berger

Hand Ball Club Nantes : Bachele (10 arrêts), Moali (2 arrêts dont 1 penalty). Beauchef (3), Furnari (2), Fauvet (4), Deumal- Torroella (9), Tuzolana (4 dont 2 penaltys), Petraud (3), Weiss (3), Auffret (9), Piesseau (3), Mauillon. Entraîneur. Grégory Cojean