La soucoupe de Saint-Nazaire, dont les travaux de rénovation du toit sont terminés, va vibrer au rythme des rounds d’un grand gala de boxe ce vendredi 20. Le boxing nazairien met les petits plats dans les grand en proposant six combats, dont trois Franco-Américains dans le cadre du centenaire du débarquement (1917-2017) et deux championnats de France qui seront retransmis sur la chaine SFR5.

Les deux boxeurs américains et le Canadien, sont arrivés en début de semaine à Saint-Nazaire. Si seul Travis Hartman a mis les pieds sur le sol français (visite de Paris) les deux autres y viennent pour la première fois. A souligner que le grand-père de Kris Andrews était avec les soldats du débarquement de 1917.

Dès 19h30, en ouverture de cette soirée, le jeune Nazairien Sonny Abid (moyen) et membre de l’équipe de France sera opposé au Nantais Farid Oudir en 3X3.

19h45. Début des rencontres du centenaire. En lourd léger, l’Américain Larry Prior, 36 ans et 10 victoires (5 par KO) et 16 défaites, sera opposé à Eddy Lacrosse (6 victoires-4 défaites-1 nul) Il vient de Villenave d’Omon en Gironde pour remplacer Olivier Vautrain, blessé.

20h15. En super-moyen, le canadien Kris Andrews (deux fois champion du Canada 2009-2010) avec 19 victoires (5 par KO) 9 défaites et 2 nul, du haut de ses 188 cm, boxera le Nantais Shamil Ismalov bien connu du public nazairien.

21h. Mi-moyen, Travis Hartman clôturera ces rencontres du centenaire. Avec 15 victoires (12KO) 23 défaites et 1 nul, boxera le Nazairien Steven Bloyer, 34 ans et 1m74.

21h15. Un horaire respecté pour la télévision, place au championnat de France mi-lourd avec le Nantais Pierre-Hubert Dibombe. Ce boxeur, également bien connu à Saint-Nazaire, sera opposé en 10X3 à Gabriel Lecrosnier de Saint-Lô.

22h45. C’est le super-mi-moyen Nazairien David Papot du Team Cazeaux, invaincu en professionnel, qui sera sur le ring pour conquérir la ceinture nationale, titre laissé vacant par Jacob qui tente l’aventure européenne. Le chouchou du public va rencontrer, en 10X3, Barthélémy Lefebvre de Douai qui compte 16 victoires, 8 défaites et 1 nul.

Après une préparation dans trois salles parisiennes, David Papot se sent prêt pour ce championnat tant attendu. « Je me sent bien et j’espère que ce gros travail de préparation sera payant. Je ne connais pas vraiment mon adversaire, mais une chose est sure, la ceinture sera à Saint-Nazaire et si il veut partir avec il devra prouver. »