Fort de ses 140 licenciés, un effectif constant suivant le dire du président Alex Briand, le Snos –aviron vient de vivre une superbe saison, tant au niveau régional, national et aussi internationale avec la prestation d’Hugo Quemener. « On peut se dire que nous sommes dans les trente premiers clubs français et dans les dix en aviron de mer, souligne Alex Briand » Les Nazairiens s’entraînent sur le plan d’eau du Bois Joalland  avec la base nautique à proximité. Des locaux un peut trop étroits pour mettre les bateaux mais surtout pour ranger les ergomètres, placés debout dans le bureau qui est aussi le club house. « Evidement, lorsque l’on se déplace les autres structures donnent des envies. Précise Christophe Briand, le responsable sportif de la base. Mais nous savons bien que la municipalité à d’autres projets prioritaire. »

Côté résultats sportifs, le Snos n’a pas à rougir en cette année 2017, à l’image de la médaille de bronze au championnat de France seniors quatre de couple bateau long avec Morvan Nozahix, Alexandre Jaunet et Antoine Briand. Océane Naugred, championne d’Europe sport adapté (LTA-ID) et championne de France bateau court skiff. Il y a aussi le deux de couple bateau long avec Héloïse Renou et Laure-Alia Zarrouk, médaille de Bronze au championnat de France. Héloïse Renou, associée à Mathilde Smagghe (Carnon) s’est classée 9e au championnat d’aviron de mer sur le fameux lac Léman…….«  Au total nous avons sept équipages médaillés précise, avec le sourire, l’entraîneur Christophe Briand. Plus une en international avec Hugo sur le huit français au championnat d’Europe moins de 23 ans. »

Hugo Quémener bien en équipe de France!

Le rameur nazairien qui prépare un diplôme d’IUT génie civil tout en étant au pôle France de Toulouse, est la valeur sure de l’aviron nazairien. 1m95, né en 1997, il a débuté l’aviron à 14 ans après avoir essayé le judo et le basket. « Je me souvient, ajoute son entraîneur, qu’il n’était pas spécialement motivé. Il avait des capacités et nous avons réussi à lui donner l’envie de compétition. C’est avec son ami Sam Boisbineuf-Parrington, avec qui il sera champion de France, que s’est fait le déclic ! » Aujourd’hui, Hugo fait parti intégrante de l’équipe de France U23. Cette fin d’année doit être un travail d’ergomètre pour approcher le record et viser 5’50. « Je vais préparer le skiff et voir mais pour le moment je reste sur le couple souligne Hugo. Pour l’instant je vais partir en stage national le 27 octobre à Temple sur Lot. »   Dans son optique le championnat de France bateau court. Le licencié du Snos-aviron, qui était de passage à Saint-Nazaire voir la famille, a de quoi se projeter dans l’avenir, a tout juste 20 ans.

Pour tous renseignements concernant la pratique de l’aviron, rendez-vous à la base nautique du SNOS au Bois Joalland.

(Photo : Hugo Quémener avec le responsable technique et le président.)