Victoire à domicile pour Saint Nazaire non sans mal  

Malgré les absences de Quentin Leleu et Mathieu  De la Brétèche, les handballeurs nazairiens enchaînent une seconde victoire à Fogiel, et engrangent le plein de points en ce début de saison. 

Pourtant, avant le début de la rencontre, on sentait une certaine inquiétude dans le regard de Steve Berger, le coach maison, en recevant les réservistes caennais. Les deux absents qui composent habituellement la base arrière de la maison maritime, avaient de quoi inquiéter, d’autant plus que Leleu reste l’artilleur attitré du SNHB (10 buts le weekend dernier).

Heureusement, l’équipe emmenée par son capitaine Pierre Roussel, a pu s’appuyer sur un collectif bien huilé dès le début de la rencontre. A l’image d’Antoine Girard et Julien Arnaud, les Nazairiens faisaient la course en tête et Mathieu Reuillé brillait de mille-feux avec notamment trois arrêts consécutifs sur penaltys. A la mi-temps, les locaux menaient logiquement de 4 buts d’avance, et pouvaient gérer cette avance durant la seconde période.

Steve Berger l’avoue bien volontiers : « J’ai souffert avant et pendant tout le match. Je m’attendais à un match compliqué face à une bonne équipe réserve qui bénéficie d’un centre de formation avec de bons jeunes. Ce soir, nous étions diminués pour cette première à domicile, et je pense que la victoire est méritée dans le sens où nous avons toujours mené au score. Malgré tout, j’ai préféré la première mi-temps qui était plus abouti. En seconde période, nous avons manqué de patience et nous avons commis de petites erreurs qui ont remis les normands dans la partie. On doit mieux faire, mais ces deux victoire vont nous permettre de travailler sereinement, notamment avant le tour de Coupe le week-end prochain à la maison, et surtout le déplacement à Giens dans 2 semaines, chez l’un des prétendants à la montée ».

Déçu, Philippe Breysacher l’était « Il y avait de la place pour faire un coup à St Nazaire ce soir, mais la blessure de Diego Moreno en première mi-temps nous pénalise dans les rotations et en attaque. Mais, une fois encore on est trop léger et trop tendre en défense malgré tout nous n’avons pas à rougir du score et nous avons réussir à faire douter notre adversaire mais notre banc n’était pas assez profond pour pouvoir le faire jusqu’au bout… » 

Luc Boissinot 

SAINT-NAZAIRE HB – CAEN HB (2) : 27 – 25 (15-11).

Arbitres : Florine Martineau et Julie Tissier 180 Spectateurs

SAINT-NAZAIRE : Gouill, Guignier, Roussel (8), Girard (5), Lechevrel (1), De la Bretêche (1), Prud’Homme (3), Arnaud (9), Cassin, Vaillant. Entraîneur. Steve Berger