La gnaque trignacaise n’est pas un vain mot 

En s’éteignant peu à peu, les Vendéens des Sables d’Olonne ont laissé échapper les précieux points qu’ils étaient venus chercher sur la pelouse du bon vieux stade Lesvières. Dire que la victoire Trignacaise est largement méritée serait faire injure à une formation Sablaise joueuse et supérieure physiquement

Mais l’envie était locale et c’est en fin de compte logiquement que les joueurs du président Laurent Legoff s’imposent dans une rencontre déjà décisive pour la suite de la compétition. «  Oui c’est une cruelle désillusion » argumentait très déçu Frédéric Rawls, l’entraîneur joueur vendéen « C’est frustrant, après une bonne première période nous n’arrivons pas à marquer le moindre point après la pause en balbutiant notre rugby. Ne nous voilons pas la face car nous étions venus avec beaucoup d’ambition… » La différence s’est peut-être faite au  niveau de l’expérience et malgré la jeunesse de son effectif Trignac a su profiter de son vécu en Fédérale 3 face à un promu qui, n’en doutons pas, fera souffrir plus d’une équipe cette saison.

Un championnat dans le championnat

Côté Trignacais on ne voulait pas faire la fine bouche mai plutôt savourer cette victoire qui a permis de voir, si besoin était, que le malade ne se portait pas si mal. « Comment ne pas être satisfait après cette rencontre qui nous a permis de voir l’engagement et l’état d’esprit des joueurs. On a senti une équipe soudée, c’est certain un groupe est en train de naître, de se former… Les prémices encourageantes notées aux entraînements n’étaient pas feints car n’oublions pas que nous n’avons eu aucun match de préparation. » Un vrai match test pour cette reprise jugée par beaucoup « De décisive quant à la suite de la saison. » Des sentiments partagés quand on se rappelle les déclarations de Jean-Paul Christmann pour lequel « Il y aura un championnat dans le championnat avec certaines rencontres où nous n’aurons pas le droit de nous tromper » la venue des Sables faisait certainement partie de celles-ci.

Abordée avec le sérieux dont peut faire montre le RCT, la rencontre ne pouvait mieux commencer avec la transformation, dans les cinq premières minutes, de deux pénalités par le demi d’ouverture Camille Botscazo qui avec son compère demi de mêlée Alexandre Christmann, forme une belle charnière. Le premier essai sera l’œuvre des visiteurs mais Killian Dusch remettra ses partenaires en ordre de marche, même si un court instant, les Sablais passeront devant, 16-19 à la demi-heure de jeu, mais juste avant la pause Mavaetau donne de nouveau l’avantage aux joueurs locaux qui assoient leur avantage dans une seconde période où Killian Dusch inscrit son second essai scellant le sort de la rencontre.

Denis Gonidec  (photo D.M)

RC TRIGNAC – RC SABLAIS : 28 -19 (23-19). Arbitre. M. Mahé, Comité de Bretagne, 400 spectateurs.

RC Trignac : trois essais Dusch (17’, 73’), Mavaetau (36’), deux transformations Botscazo (17’,36’). Trois pénalités Botscazo (2’, 4’, 26’). Carton blanc Dusch (22’) et jaune (56’).

RC Sablais : Trois essais Pena (11’, 31’), Astier (24’), transformations Guiguen (24’, 31’). Carton blanc Hours (17’), jaune Liebenberg (56’).