Saint-Nazaire termine à la maison par un succès  

Après un début de rencontre en mode diesel les portuaires ont pris les clés du camion pour terminer leur saison à domicile par une victoire. Pour jouer avec les nerfs et le cœur de leurs supporteurs les handballeurs nazairiens sont passés maîtres en la matière.

Après avoir été logiquement dominés par une formation cessonnaise très entreprenante tout au long de la première période, au sein de laquelle Vincent Maguy et Grégoire Guégan auront fait parler la poudre aux tirs à neuf mètres, les joueurs de Steve Berger profiteront du malheur des visiteurs qui perdront Guégan sur blessure pour mettre en place une boîte dont Vincent Maguy mettra très longtemps à s’extirper mais le mal était fait. Adde, Arnaud, De la Brétèche, Roussel, Kizonzolo et les arrêts prépondérants d’Alexandre Leconte étaient passés par là infligeant un 8-0  à des visiteurs dépassés, (20-23, 33’) qui passera à (28-23, 38’). Cinq minutes qui scelleront le sort de la rencontre même si les Bretons se ressaisiront en fin de rencontre, (36-34, 53’), mais les artilleurs locaux auront encore assez de munitions pour contenir un valeureux adversaire qui ne s’était déplacé qu’à dix.

« Si on veut voir le bon côté des choses on peut se dire qu’il n’ya pas besoin d’un grand Saint-Nazaire pour gagner un match. On ne met pas tout ce qu’il fallait en première période après on réagit bien. La lecture score résume mieux à elle seule qu’un grand discours, les attaques ont pris le pas sur les défenses. La défense stricte sur Maguy les a déstabilisées. C’était une dernière, maintenant on reste invaincu à la maison et comme Saint-Ouen est battu à Bouguenais on passe deuxième… »

Déçu, Cyril Saramito l’était « On y a cru grâce à notre première période, après la blessure de Grégoire Guégan nous pénalise très lourdement. Mais, une fois encore on est trop léger et trop tendre en défense malgré tout nous n’avons pas à rougir du score et nous avons réussir à faire douter notre adversaire mais notre banc n’était pas assez profond pour pouvoir le faire jusqu’au bout… »

Denis Gonidec 

SAINT-NAZAIRE HB – CESSON RENNES METROPOLE HB : 40 – 37 (18-20).

Arbitres : MM. Combes et Liégeois. 230 Spectateurs

SAINT-NAZAIRE : Leconte (16 arrêts dont 2 penaltys). Leleu (2), Bartheau, Condom (4), Roussel (4), Girard (5), Du Moulin de la Brétèche (6), Prud’Homme (4), Adde (5), Arnaud (5), Davignon (1 penalty), Kizonzolo (4). Entraîneur. Steve Berger

CESSON SEVIGNE : Luy (6 arrêts), Boulogne (7 arrêts dont 1 penalty). Saulnier (6), Pelechenko (1), Dupont-Marion (2), Devaud (3), Louis (2), Guegan (2), Pochet (12 dont 6 penaltys), Maguy (9). Entraîneur. Cyril Saramito