Les Nazairiens n’ont pas su se mettre à l’abri

Avec cinq défaites pour une victoire, face à la lanterne rouge Savigny, au compteur des Drouais pendant que les Nazairiens alignaient trois victoires, dont une contre le leader Torcy, un nul et une défaite face aux seconds Saint-Ouen, la lutte semblait inégale pour cette avant dernière rencontre à Fogel, qui pouvait encore permettre aux protégés de Steve Berger de se rapprocher de la Pôle position.

Un but gag à la dernière seconde privera les Portuaires de la victoire alors que ceux-ci avaient le plus souvent dominés les débats. Ce match nul permet aux joueurs d’Eure et Loire de retrouver leurs valeurs du début de saison. Pourtant tout avait bien commencé pour les équipiers de Pierre Roussel qui prendront rapidement les affaires en main, (7-4, 10’). Ce sera le plus gros écart qui séparera les deux formations. « On n’a pas réussi à tuer le match et n’arrivons pas à nous mettre à l’abri de ce genre d’événement » fulminait Steve Berger le technicien ligérien.

Un but casquette pour l’égalisation de Dreux

Le premier avertissement des joueurs de Francis Tuzolana sera donné avant la pause, en revenant à une longueur, (13-12, 25’) avant que Leleu et Condom de redonnent l’avantage de trois buts aux Nazairiens, (17-14, 30’). « J’avais posé un ultimatum » avouait le technicien visiteur « Ceux qui viendront à l’entraînement je considèrerais qu’ils sont prêt à partir ‘’à la guerre’’, cela s’est traduit par un regain de motivation avec l’application des consignes » savourait encore Francis Tuzolana qui voit ses joueurs tenir la dragée haute aux troisièmes de la Poule en grignotant leur retard avec une nouvelle égalisation, (23-23, 43’) mais Leleu, très puissant et Roussel, redonnent de la marge, (28-25, 50’).

A une minute trente de la fin Dreux égalise de nouveau, (31-31), avant que Girard ne redonne l’avantage aux siens alors qu’il ne reste que quinze secondes de jeu. Viendra ce double coup-franc et ce but casquette qui brise les efforts Nazairiens. « Ca fait beaucoup dans le money time, un penalty non sifflé et là un coup franc imaginaire » rageait Steve Berger avant d’ajouter « On a été trop défaillant défensivement et notre adversaire valeureux, on ne peu s’en prendre qu’à nous-mêmes… »

Denis Gonidec

SAINT-NAZAIRE HB – DREUX ACHB : 32 – 32 (17-14). Arbitres : MM. Lelarge et Rieu. 300 spectateurs

SAINT-NAZAIRE : Leconte (14 arrêts). Leleu (6), Bartheau (2), Condom (2), Roussel (3), Girard (7), Le Chevrel, Du Moulin de la Brétèche (4), Prud’Homme (3), Adde, Arnaud (4 dont 2 penaltys), Dhobb (1). Entraîneur : Steve Berger

DREUX : Rouyer, Van Vooren (11 arrêts). Balaine (4), Kabaselé (6), Broussais (1), Léon, Kiangebeni (7 dont 2 penaltys), Chevalier (2), Balimba (1), Sessou (5), Beaumont (3), Hamidouche (3). Entraîneur : Francis Tuzolana