David Papot devait initialement disputer son premier championnat de France des moyens, mais son adversaire allait déclarer forfait pour raison médicale. Les dirigeants du boxing nazairien se sont donc tournés vers la ceinture WBA continental. Cette rencontre devait se dérouler en fin d’année, elle a permis de compléter la belle affiche de cette soirée et ses six combats professionnels.

Bien affuté après trois mois de préparation intense, David Papot allait pouvoir se jauger face à un adversaire Biélorusse, Dzmitry Atrokhau, au palmarès éloquent sans aucune défaite. Aucune défaite, c’était également le cas pour le Nazairien qui allait découvrir un douze rounds. Fort de sa préparation, David Papot allait dominer son adversaire durant les cinq premiers rounds avant un petit passage à vide qui aurait pu inquiéter. «J’avais bien débuté avant un coup de mou à la 6e et 7e reprise, devait avouer le protéger de Stéphane Cazeau. Ensuite j’ai repris confiance. Même s’il m’a touché, j’étais mieux dans le combat. »

Il appréhendait les douze rounds, il a tenu et surtout c’est imposé face à un boxeur d’expérience. Décision des juges avec 116/112, 115/113 et 115/113. « C’est le plus dur combat de ma carrière ! » Rien d’anormal à ce niveau qui donne au jeune Nazairien un pied au niveau européen.

En début de soirée, le Nantais super mi-moyen, Pierre Didombé, allait dominer son adversaire Soso Abuladze (Georgie) L’arbitre arrêtait le combat à la 5e reprise sur le 8X3.

Dans le championnat de France mi-moyen, Chamil Ismalov (Nantes) a remporté la ceinture après sa victoire aux points sur Diégo Natchoo (Agde) qui avait été appelé en dernière minute pour remplacer Mikaël Diallo.

En lourd-léger, le Nazairien Olivier Vautrain s’est imposé aux points 58/56, 59-55,58-56 sur Nicolas Salsi (Grenoble) Il reste donc invaincu avec six victoires.

1/2 finale du Tournoi de France de Lourd-Léger en 6X3. Le Nantais Dylan Bregeon bat Amine Blali aux points.

D.M