Follin est sacré champion de France à Pornichet ! 

Et deux plus un qui font trois ! Robin Follin, en remportant le championnat de France de Match Racing Open hier, a prouvé qu’il était particulièrement à l’aise à Pornichet avec une troisième victoire en Loire-Atlantique.  

Il y a des endroits qui réussissent particulièrement bien aux sportifs sans avoir de vraies explications à donner. C’est le cas de Robin Follin qui vient d’être sacré champion de France de Match Racing Open 2017, une régate en « un contre un » sur J80, à Pornichet, en battant Pierre-Antoine Morvan en finale. Le barreur niçois confirme donc ses excellentes dispositions sur ce plan d’eau de Loire-Atlantique puisqu’il s’y impose pour les troisième fois, après le Grand Prix Atlantique de l’an passé et le championnat de France Universitaire de Match Racing en mai dernier ! « C’est la troisième fois qu’on gagne ici, Pornichet nous réussit vraiment bien, tant mieux », témoigne le jeune chef de bord de 22 ans.

Tout n’a pourtant pas été pour le mieux au long de ces quatre jours de compétition pour le skipper licencié du côté du CN Sainte-Maxime, dans le Var. En effet, son équipage à bien failli passer à la trappe après le Round Robin (phases de qualifications pour les quarts de finale) puisqu’il a terminé huitième sur douze ! Un rattrapage de justesse ! Avec une grande assurance, Robin Follin donnait son explication à ce « psychodrame » évité de justesse : « Ce fut très dur au début car nous avions un équipage qui n’avait jamais navigué ensemble. Il fallait que la mayonnaise prenne et que l’on monte en puissance. C’est ce qui s’est passé ».

La suite se transformait en une belle histoire surtout après une finale de haute lutte contre Pierre-Antoine Morvan (SR Vannes) et une victoire 3-2 au bout du bout. Tout s’est joué après la dernière bouée : « Ça se joue au dernier portant où nous avons bien attaqué alors que l’équipage de Pierre-Antoine (Morvan) était dans une situation compliquée », expliquait le sudiste victorieux. Le Breton défait, triple vainqueur des Internationaux de France de Match Racing, était de son côté bon joueur : « Ils ont très bien manœuvré alors qu’on virait en tête après la dernière bouée. Ça leur a permis de nous doubler. Bravo à eux ! ». Outre cette belle finale, on retiendra l’élimination précoce de Jean-Baptiste Bernaz, membre de l’équipe de France de voile Olympique et de Cédric Château, vainqueur l’an passé, qui n’a pas pu faire mieux qu’une quatrième place. Château peut nourrir des regrets puisqu’il a dominé le Round Robin avec une seule défaite ! La dernière journée aura été fatidique.

Clément Cadiet (photo archive)

Le podium

  1. Robin Follin – CN Sainte-Maxime
  2. Pierre-Antoine Morvan – SR Vannes
  3. Quentin Delapierre – EV Cataschool