Les Nazairiens en taille XXL 

Derby fou fou fou entre deux formations qui tour à tour ont pris les commandes de la rencontre et, si finalement Saint-Nazaire l’emporte, le handball est sorti vainqueur de cette opposition. Il y a bien longtemps que l’on avait vu une rencontre aussi vive et sans réels temps morts dans le gymnase Fogel.

Si tout le mérite en revient aux vingt-quatre acteurs il serait injuste de ne pas y associer les deux arbitres qui ont su laisser jouer quand il le fallait et sévir aux moments importuns.

Les Portuaires seront les premiers à tirer et prendront logiquement une avance sur les Bouguenaisiens encore à la recherche de leurs marques, (8-4, 15’). Pourtant Vasile Viman multiplie les arrêts de grande classe face à l’artillerie locale qui a trop tendance à tirer sur le portier visiteur.

La confiance change alors de camp et après trois égalités, (8-8, 19’), (10-10, 22’) et (11-11, 26’), les hommes d’Alan Albert passent devant peu avant la pause se créant même un matelas qui aurait pu se révéler déterminant, (11-14, 30’). Le regard noir de Steve Berger laisse alors présager de la causerie qui s’est tenue dans l’ambiance électrique du vestiaire. La course contre la montre est alors lancée et le nombreux public de Fogel va alors assister au scénario inverse de la première période même s’il aura fallu d’une seule égalité de Julien Arnaud, (19-19, 42’), pour que les joueurs locaux ne prennent leurs distances avec un adversaire « Un peu trop collant ».

Un retournement en seconde période

Mathieu de la Brétèche par deux fois permet aux siens de passer devant, (21-19, 43’). L’écart est fait et malgré tout le courage des joueurs d’Alan Albert ils ne reverront plus les protégés du président Eric Geoffroy. Se gardant bien de faire les erreurs du match aller, les coéquipiers de Pierre Roussel imposent alors leur jeu dans une ambiance de folie tant le public est ravi par ce retournement de situation et de la qualité du spectacle proposé. « Saint-Nazaire a très bien joué en se montrant volontaire et appliqué et en grande efficacité aux shoots notamment en seconde période » admettait Alan Albert « Ils gèrent mieux que nous le rythme du match et ont su accélérer quand il le fallait, prendre le temps quand il le fallait. Franchement bien joué » abondait encore le technicien beau joueur. Des compliments non surfaits qui iront certainement droit au cœur de Steve Berger « Ce qui me fait plaisir c’est que l’on voulait une revanche et on l’a eu » soupirait un coach heureux « Lorsque l’on a été moins agressif défensivement Bouguenais est revenu. Ce qui m’a plu c’est que nous n’avons pas eu trop de temps faibles même si lorsque l’on a été moins agressif défensivement Bouguenais nous a terriblement gênés. » Une bonne répétition générale en somme avant la réception du leader Torcy samedi prochain.

Denis Gonidec

SAINT-NAZAIRE HB – CJ BOUGUENAIS : 30 – 27 (11-14). Arbitres : MM. Blondel et Thieulin. 300 spectateurs.

Saint-Nazaire : Reuille (14 arrêts), Leconte. Leleu (3), Bartheau, Condom (1), Roussel (2), Girard (4), Du Moulin de la Breteche (6), Prud’Homme (2), Adde (3), Arnaud (7 dont 3 penaltys), Kizonzolo (2). Entraîneur. Steve Berger

Bouguenais : Martin, Viman (13 arrêts dont 1 penalty). Le Boulaire (5), Saïdi (4), Fabre, Landais (3), Chapelière, Giraud (1), Mourioux (8 dont 4 penaltys), Makenzet-Moussa (2), Ruel (1), Lhommédé (3). Entraîneur. Alan Albert